Actualités

Vous devriez mettre le paquet sur le responsive

J’ai déjà eu l’occasion d’en parler sur le blog, Google met régulièrement le paquet sur les informations données aux webmasters, afin que ces derniers adoptent les meilleurs pratiques pour le développement de leur site Internet. Alors, bien sur, libre à vous de ne pas les suivre, mais lorsqu’on connaît l’importance de la recherche Google pour la bonne fréquentation de notre site, on a plutôt intérêt à montrer pâte blanche et à suivre les recommandations données, en particulier depuis le passage de Mobilegeddon en avril 2015.

A cette fin, Google présente depuis peu un nouvel outil de test, TestMySite, qui checkera votre blog ou votre site sur 3 critères particulièrement importants. La vitesse de navigation sur mobile, la vitesse de navigation sur desktop, et la capacité responsive design de votre site. Concernant ce dernier point, si vous ne savez pas ce que c’est, que vous utilisiez un smartphone, une tablette ou un ordinateur, la charte graphique du site visité va s’adapter à la forme de votre écran, pour une meilleure lisibilité. Vous pouvez d’ailleurs faire le test en zoomant sur cet article pour voir ce que ça donne.

Entre parenthèse, j’avais pris en compte ce critère dans le choix de mon thème WordPresss (Voice de chez ThemeForest). Bref, si vous n’avez toujours pas compris en quoi ça consiste, je vous invite à consulter cette vidéo qui est très bien faite.

Il y a encore quelques années, la pratique était peu courante, mais avec l’avènement de la recherche mobile qui a dépassé la recherche desktop, la quasi totalité des sites ont du s’y soumettre.

Je vous parle de mon blog pour lequel le responsive me paraît incontournable, mais l’enjeu est de taille pour tous les acteurs. Que ce soit pour les boutiques en ligne, étant donné que de plus en plus de personnes utilisent leur terminal mobile comme moyen d’achat, comme pour les entreprises qui développent de l’applicatif. Je pense naturellement aux jeux vidéo, mais je pourrai aussi évoquer les plateformes de jeux d’argent ou de casinos comme  casino.com, qui ont développé la possibilité de jouer en ligne directement dans le navigateur, sans devoir passer par le Play Store. Les internautes souhaitent désormais accéder à une interface réactive, légère, et ergonomique.

En juillet 2015, une étude menée par Skeelbox indiquait que le point de départ d’un parcours d’achat passait dans 65 % des cas par le smartphone. Ceci dit, l’achat reste bien souvent finalisé sur un ordinateur, sauf lorsque le site est user friendly. Dans ce cas précis, 2 utilisateurs sur 3 indiquent être prêts à commander à nouveau via le smartphone.

Dans une logique de réduction des coûts, de plus en plus de boîtes mettent le paquet sur le développement web de leurs applications (à coup d’HTML5 et de CSS3), afin d’éviter le développement multi plateformes (iOS, Android, Windows Store …).

Un gain évident de temps et de budget. Tout n’est pas encore parfait, mais à la vitesse à laquelle évoluent les navigateurs, on peut largement supposer que l’utilisation d’un navigateur internet remplacement à plus ou moins long terme l’installation d’un logiciel ou d’une application. On le voit par exemple avec l’ajout récent des notifications sur Google Chrome, qui propose ainsi une expérience utilisateur qui n’a rien à envier à certaines applications natives. Je l’utilise largement pour me connecter à mes différents réseaux sociaux.

De mon côté, je vais me contenter de vérifier les erreurs que me renvoient TestMySite, car il y en a quelques unes, et je vais me résoudre très certainement à installer un plugin de gestion de cache qui réglerait bon nombre de mes soucis.

A propos de l'auteur

Christophe

Passionné de high-tech et fasciné par Google, ce blog est un "laboratoire" permettant de m'exprimer sur les différents services et produits de Google, en premier lieu les chromebooks et les appareils Nexus

Laissez vous aussi un commentaire exceptionnel (ou pas !)

Pour lutter contre les spams, merci de valider le Captcha de sécurité * Time limit is exhausted. Please reload CAPTCHA.

Partage cet article par mail