Automobile

Voiture autonome, Google ne serait pas seul

Je viens de lire un article sur KultureGeek, qui évoque le fait que Renault serait également sur les traces de Google, étant donné que l’entreprise française envisage de sortir sa première voiture autonome à l’horizon 2020. La voiture utilisée comme base serait la Zoé, la voiture électronique de notre marque française.

renault-ZOE-560x314

C’est Carlos Ghosn (je ne sais même pas qui c’est ?) qui l’évoque, selon son programme prévisionnel, la voiture serait sur les routes à des fins de tests dès 2018, dans certains pays (il nomme les Etats-Unis, le Japon et la France), pour une éventuelle commercialisation à 2020.

C’est bien beau tout ça, mais je reste très sceptique. Ses affirmations supposent que les pays sus-cités valideraient les tests en condition réelle, je doute que ce soit si facile que ça, notamment en France (j’en parle même pas pour les Etats-Unis).

La partie la plus savoureuse, pour ne pas dire épique, c’est lorsqu’il se met à troller Google, en expliquant qu’il serait préférable que Google s’en tienne à son coeur de métier, rajoutant au passage que les entreprises comme Google ne sont pas habituées au travail, préférant les profits et les grosses marges. J’adresse à Monsieur Ghosn un gros lol, car en l’occurence, c’est plutôt Renault qui n’est pas vraiment dans son rôle en ce qui concerne le coeur de métier, nous sommes sur des technologies de pointe qui nécessite développement, programmation… Hé puis, Renault qui ne travaille pas pour faire des profits, j’ai bien du mal à deviner à qui il pourrait le faire croire !??? Ce Lonsieur Ghosn n’a visiblement pas entendu parler des laboratoires Google X ?

Source

A propos de l'auteur

Christophe

Passionné de high-tech et fasciné par Google, ce blog est un "laboratoire" permettant de m'exprimer sur les différents services et produits de Google, en premier lieu les chromebooks et les appareils Nexus

5 commentaires absolument uniques ont été postés à ce jour

  • Pour info, Ghosn est le PDG de Renault, et les essais en conditions réelles US sont dors et déjà possibles (où sur le point de l’être) en Californie, Google doit avoir ces licences pour le test de ses voitures.
    Après, je pense que Ghosn est dans son rôle de dire que ce n’est pas à Google de faire des voitures (c’est un métier compliqué de faire des voitures), mais il est complètement c… de dire que Google aime les profits rapides plus que le travail (parce que pour le coup, c’est plus sa mentalité à lui ça, de faire avant tout du profit pour que ses actionnaires soient contents)…
  • Disons que Google est l’une des rares entreprises cotée en bourse à ne quasiment pas avoir la pression de ses actionnaires. Une chose quand même très rare.
    Concernant ce que je disais sur le cœur de métier, je confirme ce que je dis. Google ne fait pas de voiture, il réalise le système qui permet de rendre la voiture autonome (à l’exception peut-être de la dernière que nous avons vu passer sur le web). Je doute que Renault ait l’expertise que peut avoir Google pour faire ce genre de chose.
  • On est d’accord, mais cette voiture Google peut inquiéter Renault, d’où le tir de barrage. A mon sens, sur ce genre de projet, il faut qu’un Google s’allie avec au moins un équipementier, afin de coller au mieux aux contraintes de l’automobile. C’est bien un mobile qui dire 3 ans, mais une voiture c’est 15 ans, dans des conditions difficiles, et dans cette optique, il faut une expérience solide dans ce domaine, ce que n’a pas Google à mon sens (Après ils peuvent acheter une boite spécialisée aussi).
  • Oui.
    En tout cas, il faut nécessairement de la concurrence. J’ai été un brin ironique dans l’article car je le trouve pas particulièrement sincère. Mais ça reste une très bonne chose. S’il y arrive, ça sera une très bonne chose, d’autant plus que ça reste une entreprise française.
  • Google n’aime pas trop le hardware (trop risqué ?) raison pour laquelle sans doute ils ont laissé tomber Motorola

    je les vois donc plus faire comme avec le projet Ara, ne pas vendre directement le matériel mais promouvoir une « plate forme »

Laissez vous aussi un commentaire exceptionnel (ou pas !)

Pour lutter contre les spams, merci de valider le Captcha de sécurité * Time limit is exhausted. Please reload CAPTCHA.

Partage cet article par mail