Actualités

Porter les applications Android sur Chromebook

Sur la scène de la keynote du Google I/O 2014, Sundar Pichai en personne, en chemise noire et pull bordeaux, survole en quelques minutes une démo-preview montrant les applications Evernote, Vine et Flipboard sur tablette Android… puis sur Chromebook.

chrome-android-apps

On voudrait le toucher ce grand écran

Rien de bien transcendant me direz-vous, puisqu’il est facile d’imaginer qu’Evernote ait codé une Chrome App à l’image de son application Android. Google lui-même n’a-t-il pas fait la même chose avec Keep par exemple?

Mais apparemment, il s’agit ici d’autre chose. On parle d’un portage direct du code de l’application Android sur Chrome, avec un maximum de réutilisation et donc un minimum de temps pour le développeur.

chrome-01-720x405

C’est la même application… au Pixel près

Machine virtuelle, émulation, … Il est encore difficile de mettre la main sur le procédé exact utilisé pour réaliser ce portage. Je lis sur Google+ qu’il s’agirait d’APK tournant au dessus de modules NaCl, mais suis assez rapidement largué techniquement par la suite.
En tout cas, l’idée est bel et bien de pouvoir capitaliser sur la gigantesque base d’applications Android existante pour enrichir rapidement le catalogue d’applications sur Chromebooks… et futurs Chromephones/Chromepads?

Lenovo

Pour l’instant, on va se contenter de cet espèce d’hybride

S’appuyer sur la technologie Native Client est d’ailleurs tout à fait logique puisque cette initiative visait en partie à permettre le portage d’applications codées en C/C++ sur Chrome. On a ainsi eu droit aux jeux Bastion, Mini Ninjas, From Dust, Air Mech… Mais force est de constater que la sauce n’a pas vraiment prise depuis l’inclusion de cette technologie dans Chrome v14.

Espérons que l’engouement sera plus important pour les applications Android. Osons même imaginer que Google construise d’autres ponts, entre iOS et Chrome OS par exemple.

original

Mine de rien, ça marche bien Skype

Pour ma part, j’ai fait le tour des applications Android installées sur mon smartphone et, pour l’instant, seul Skype m’apparaît comme un candidat intéressant pour un portage sur chromebook. Google parviendra-t-il à collaborer avec Microsoft sur le sujet?

Comme l‘indiquait Christophe, il vous est possible de participer à un sondage en indiquant les applications Android que vous souhaiteriez voir un jour tourner sur votre chromebook.

Capture

On ne peut pas être plus orienté client

Pourquoi donc? Chrome OS ne sera-t-il pas capable de toutes les faire tourner? Il semblerait que non. Comme le dit Sundar Pichai en introduction, c’est un challenge technique difficile à relever. Je pense que les ingénieurs sont en train de « s’amuser » à mapper une à une les fonctions d’Android, au niveau middleware, en se focalisant sur celles utilisées par une sélection d’applications. Viendra ensuite la phase d’optimisation pour parfaire l’émulation (l’animation de Flipboard souffrait de ralentissements durant la démo, bien que tournant sur un Pixel).

Tirons notre chapeau devant cet exploit. Personellement, je n’imaginais pas cela possible, mais une fois de plus Google l’a fait. Il sera bientôt possible de faire non seulement tourner une Chrome App mobile sur Android er iOS, mais aussi d’exécuter une Android App sur Chrome Desktop.

A propos de l'auteur

Yvan

Enthousiasmé par Chrome OS, j'écris sur ce blog pour comprendre ce qui me plait tant en ce système né en pleine ère Internet. Vous pouvez également me retrouver sur http://yphiblog.blogspot.fr

2 commentaires absolument uniques ont été postés à ce jour

Laissez vous aussi un commentaire exceptionnel (ou pas !)

Pour lutter contre les spams, merci de valider le Captcha de sécurité * Time limit is exhausted. Please reload CAPTCHA.

Partage cet article par mail