Chrome OS

[Chrome OS] Des chiffres! Des chiffres! Des…

Longtemps insignifiantes, les ventes de Chromebooks sont enfin visibles sur les graphiques en cette fin d’année 2013. C’est le cabinet NPD qui fait état des ventes cumulées entre Janvier et Novembre, sur le marché US uniquement.

npd_sales_0

Presque 10%, c’est tout à fait honorable.

En très résumé, il y a eu 14.4 millions d’appareils vendus, tous types confondus (PC fixe/portable et tablette), les Chromebooks représentant 9.6% (contre 0.2% en 2012). Vraiment pas mal, non? Sur le segment des notebooks seuls, les Chromebooks comptent pour 21% cette année.

chromebook-vs-mba-2

La stratégie de copie de Samsung aura décidément bien marché.

Ce n’est apparemment pas les notebooks sous Windows qui en souffrent le plus, même si leurs ventes stagnent. Les Macbooks en revanche connaissent une chute de 7%. Serait-ce la même catégorie d’utilisateurs, plus attirés par la simplicité, que Chrome OS parvient à séduire? Je ne pousserais pas l’analyse plus loin.

StatCounter-os-US-monthly-201301-201311

Mais qu’est-ce qui se cache derrière « Others »?

Deux ans et demi après la commercialisation du premier Chromebook, la machine semble être belle et bien lancée. Le timing est à peu près le même que celui d’Android, qui a réellement commencé à se démocratiser à la sortie du Nexus One, HTC Desire et Samsung Galaxy S, sorti deux ans et demi après le premier HTC Dream.

1292531-dell-chromebook-11

Le 3e constructeur mondial rentre dans la course

Avec la venue de Dell, Asus, Toshiba et LG en 2014, il devient de plus en plus difficile de nommer un constructeur ne faisant pas partie de l’aventure Chrome OS. Personellement, j’aimerais bien que Sony s’y mette. Et vous?

A propos de l'auteur

Yvan

Enthousiasmé par Chrome OS, j'écris sur ce blog pour comprendre ce qui me plait tant en ce système né en pleine ère Internet. Vous pouvez également me retrouver sur http://yphiblog.blogspot.fr

9 commentaires absolument uniques ont été postés à ce jour

  • 9.6% de 14.4 millions, ça fait environ 1.4 millions de chromebooks vendus, rien qu’aux USA.

    J’espére que cela convaincra de plus en plus d’éditeurs à convertir leurs applications en Chrome Apps, ou à en créer de nouvelles.

  • Le grand gagnant dans cette histoire est Samsung qui marque une progression de 678% (!), chromebooks et tablettes confondus.

    C’est assez bizarre qu’ils ne sortent aucun nouveau modèle.

  • très bien d’avoir des chiffres

    je commençais à en avoir marre des gens qui vantaient « l’échec » des chromebooks

    vu que l’offre va grandissant et que le bouche à oreilles fait son oeuvre, ce chiffre devrait encore augmenter l’année prochaine

    je trouve ça étonnant qu’Apple en patisse vu que ce ne sont pas du tout les mêmes gammes de prix, peut-être une coïncidence

  • Ce n’est peut-être pas lié. Mais je suis surpris du nombre de commentaires sur Google+ indiquant l’abandon d’un Macbook au profit d’un Chromebook.

    Apple va devoir rebooster un peu ce segment. Les rumeurs autour d’un iPad à grande diagonale (13″) me laisse penser qu’ils vont se mettre à l’hybride, car Samsung risque de les bousculer avec le Galaxy Note Pro.

  • apple est réputé pour avoir des ordinateurs avec des batteries qui tiennent longtemps

    sans doute des étudiants avec une utilisation majoritairement web et prise de notes qui switchent ?

  • en tout cas, quand on voit le tableau (mais c’est une tendance depuis plusieurs années), on peut comprendre que Microsoft a du souci à se faire

    leurs ventes de licences se font sur notebook et desktop, et les ventes s’écrasent dans ce domaine là au profit des tablettes et chromebooks

    leur seule chance de s’en sortir (on vendra toujours du windows car Linux n’est pas encore prêt et ne le sera peut-être jamais, mais leur chiffre d’affaire risque de s’écraser à terme), c’était de gagner d’autres marchés or ils n’ont rien gagné sur le web, le monde des consoles leur fait perdre plein d’argent, idem dans les tablettes et smartphones.

    bref, leur dernier atout, c’est Office dans le cloud à condition qu’ils arrivent à le rendre compatible avec les autres plateformes. Autrement dit, l’avenir de Microsoft risque de se jouer ailleurs que sur Windows !!

  • il pourra difficilement faire pire que Ballmer mais je suis aussi intéressé de voir comment ça va évoluer

    MS peut se réconcilier avec moi s’ils décident soudainement de soutenir le libre (je pense qu’il y a un modèle économique possible) mais je n’y crois pas trop

    de toute façon, je resterai attaché à Google car cette boite symbolise pour moi l’excellence ET le don’t be evil

Laissez vous aussi un commentaire exceptionnel (ou pas !)

Pour lutter contre les spams, merci de valider le Captcha de sécurité * Time limit is exhausted. Please reload CAPTCHA.

Partage cet article par mail