Actualités

Google, une panne quasi générale des services cette nuit

Fait rarissime, Google a connu une panne général de ses services (la plupart en fait) cette nuit de 1h37 à 1h48, soit une bonne dizaine de minutes. Une panne qui a eu pour conséquence directe une chute de la fréquentation de ses services de près de 40 % (selon les données de GoSquared.

googledashboard

Ce qui est impressionnant dans l’histoire, c’est que pas moins de 16 services sont tombés en panne en même temps, la majorité de ces services étant couverts par le contrat de service Google Apps (pour rappel, Google annonce 99 % de disponibilité des services dans son contrat). Google a communiqué via un ticket d’incident, sans toutefois préciser la nature de cette panne.

Gmail, Google Agenda, Google Talk, Google Drive, Documents, Tableur, Présentations, Dessins, Sites, Groupes, la console d’administration, les services Postini, Analytics, Maps, Voice et Blogger sont donc les services touchés par cette brusque interruption.

Ce qui est sur, c’est que ce genre de panne, même si elle est réparée rapidement sans conséquence pour l’utilisateur, n’est pas de nature à donner confiance. Je pense qu’on en comprend facilement les raisons.

Source

A propos de l'auteur

Christophe

Passionné de high-tech et fasciné par Google, ce blog est un "laboratoire" permettant de m'exprimer sur les différents services et produits de Google, en premier lieu les chromebooks et les appareils Nexus

5 commentaires absolument uniques ont été postés à ce jour

  • Comme le dit si bien l’adage: « Ne pas mettre tous ses oeufs dans le même panier ! », cet incident montre les dangers de la centralisation des données, du cloud, de l’openID…

    Les outils de Google sont puissants et pratiques. Mais, il est intéressant d’utiliser des produits similaires non-google, tout aussi performants.

  • Plus sérieusement, un service web tombe en panne comme un PC peut crasher, ça reste la (dure) réalité de l’informatique. On ne m’enlèvera pas de la tête que les données sont plus en sécurité dans un datacenter que gérée en amateur sur un poste de travail.

    On peut éparpiller ses données entre différents services cloud, mais je ne vois pas en quoi ça met plus à l’abris. J’aurais même tendance à dire que ça multiplie les risques.

    Pour moi, une synchronisation en local de quelques fichiers (les plus importants) suffit. La synchronisation automatique sur chromebook est d’ailleurs très appréciable.

  • Pinaise! Quel mois d’août carastrophique! Ca plante au boulot, ca plante chez Google, Microsoft, Amazon… Que les gens reviennent de vacances!
  • , j’espère que pour vous, tout fonctionne bien de nouveau ! 😉
    De mon côté, je voulais dire que 4 minutes, certes, c’est insignifiant. Mais quand on s’appelle Google, l’impact est fort en terme de pertes financières… voire d’image (si la panne avait été plus longue). De nombreuses entreprises y sont rattachées. Vous le savez sûrement mieux que moi. Je ne suis pas pro-Google même si j’utilise plusieurs outils Google. D’un point de vue Développeur et Utilisateur, c’est évidemment inévitable.

    « On ne m’enlèvera pas de la tête que les données sont plus en sécurité dans un datacenter que gérées en amateur sur un poste de travail. »
    Je suis tout à fait d’accord. C’est pareil dans les 2 cas.

Laissez vous aussi un commentaire exceptionnel (ou pas !)

Pour lutter contre les spams, merci de valider le Captcha de sécurité * Time limit is exhausted. Please reload CAPTCHA.

Partage cet article par mail