Android Chrome OS

Chrome OS et Android, pour le meilleur et pour le pire (2/2)

Edit: le premier volet se trouve ici.

En mars dernier, Eric Schmidt déclarait qu’Android et Chrome OS resteraient 2 systèmes séparés pendant un long, très long moment. Mais durant la présentation d’Eric Kay au dernier Google I/O en mai, on a pu voir une Chrome app tournant sur un mobile Android. Aussi, le Chromecast fut annoncé par Google comme fonctionnant sous Chrome OS alors qu’en réalité on y a trouvé pas mal de code en provenance d’Android.

Force est de constater que les 2 systèmes de Google se rapprochent progressivement. Je suis tombé sur une discussion initiée par Chris Robato sur Google+ et j’en reprends ici les principaux points.

Chrome-Android-convergence

Un coeur Android et un moteur Chrome

  • Des Chrome Apps sur Android?

Vous avez peut-être utilisé sans le savoir une application écrite en HTML5 sur votre smartphone Android. La précédente version de l’application Facebook par exemple était codé en HTML5 et packagé dans une application Android. Ce genre d’applications s’appuieraient sur le moteur du navigateur Android et utiliseraient peu ou pas du

tout le moteur Dalvik. Je mets tout ça au conditionnel car n’étant pas programmeur, j’ai un peu de mal à vérifier ces informations. N’hésitez pas à apporter des précisions dans les commentaires.

Ce principe de programmation est très similaire à celui utilisé sur WebOS et bien entendu sur Chrome OS. Si je parle de WebOS, c’est que Matias Duarte a fortement contribué à son développement et il se retrouve aujourd’hui chez Google, dans l’équipe Android, à travailler notamment sur le design des applications.

On pouvait déjà faire pas mal de trucs en 2009 avec HTML5…

Facebook a depuis refondu son application en langage natif à cause de problèmes de performance, et ce n’est pas parce que le designer de WebOS est dans les parages qu’Android va subitement se transformer en une plateforme web. Cependant, Chrome for Android a remplacé le navigateur Android. Il est désormais le navigateur par défaut du système et peut être mis à jour indépendamment du système d’exploitation, ce qui n’est pas le cas du navigateur Android. Ces petites améliorations suffiront-elles à donner un second souffle aux HTML5 app sur smartphone? Le seul intérêt serait de pouvoir coder une application et la déployer sans trop d’effort un peu partout.

  • Un coeur Android dans un chromebook?

Selon Chris Robato, la raison pour laquelle on retrouve du code Android dans le Chromecast est que son Linux-kernel est beaucoup plus éprouvé pour les appareils mobiles à faible consommation. Ainsi, il est très probable qu’on retrouve ce même coeur dans les Google Glass ou encore dans une montre Google. Et pourquoi pas un jour dans un chromebook?

geeksphone

Je prendrais la même chose, mais sous Chrome svp

Si la combinaison Android-kernel + Chrome-engine me semble séduisante sur le papier, je vois difficilement ce qu’elle apporterait réellement, à part sur des produits spécifiques comme Chromecast. On peut aussi imaginer des chrome phones et des chrome tablets. Les puristes poseront alors toujours la même question: Pourquoi acheter un chrome phone alors que je peux faire la même chose sur un smartphone Android avec Chrome for Android installé dessus :)?

 Au final, on va peut-être aboutir chez Google à 3 grandes familles de produits:

  1. Les smartphones, tablets et notebooks Android, faisant à la fois tourner des applications Android et des Chrome Packaged apps
  2. Les smartphones, tablets et notebooks Chrome, faisant tourner uniquement des Chrome Packaged apps
  3. Les produits plus exotiques tels que Chromecast, Google Glass, Google Watch…

Une situation assez similaire à celle que connaît actuellement Microsoft avec Windows 8 et Windows RT. C’est un problème de marketing en fait.

A propos de l'auteur

Yvan

Enthousiasmé par Chrome OS, j'écris sur ce blog pour comprendre ce qui me plait tant en ce système né en pleine ère Internet. Vous pouvez également me retrouver sur http://yphiblog.blogspot.fr

7 commentaires absolument uniques ont été postés à ce jour

  • Waouh! Qu’est-ce qu’il est long et technique ce post :D!

    C’est clair que les web apps sont moins performantes que les native apps. Ca posera un petit problème à Google si Oracle gagne son appel.

  • La conclusion est bonne, un point est cependant à compléter.

    Google est en passe de créer le prochain système d’exploitation universel, en remplacement de Windows qui n’est lui que pour PC.

    Le problème d’Android, c’est qu’il n’était pas prévu pour ordinateur au départ, mais pour de l’embarqué.

    Et le navigateur Chrome a vu grandir une tonne d’applications sur son Web Store, que Google se doit d’exploiter pour mettre à disposition un OS qui n’est pas une coquille vide pour les PCs.

    Après un premier essai sur ces chromebooks, il est en passe de réussir. Les OS de Google (Android et Chrome OS) commencent à s’installer partout. Smartphones, TV, PC, voitures, machines à café, lunettes, montres…

    Sauf qu’effectivement il y a encore 2 OS, et que les applications natives Android ne peuvent pas arriver sur PC sans adaptation, et les applications web peuvent fonctionner sur Android, mais au détriment de l’expérience utilisateur.

    Il n’est donc pas possible, pour l’instant de n’avoir qu’un OS.

    Cependant Google travaille ardemment sur son navigateur afin de n’obtenir plus qu’une seule version, PC + smartphones. Tout porte à croire que le Web Store sera bientôt accessible sur Android. Il y a une richesse dans le Web Store qui doit être partagée.

    D’ailleurs, l’une d’entre elles, QuickOffice, que nous attendons depuis plus de 6 mois maintenant ne devrait pas tarder à arriver. Dans l’idéal, sur toutes les plate-formes Google en même temps.

    Microsoft aura alors un vrai concurrent à MS Office et surtout sur le PC utilisateur.

    Car si nombre d’utilisateurs, à titre personnel et professionnel, sont encore sur Windows, c’est surtout pour la suite MS Office, qui reste aujourd’hui indétrônable.

  • il y a aussi la question de l’ouverture du web, de la promotion des standards, etc … un point de vue plus « éthique » que technique et notamment le danger des systèmes fermés et des monopoles

    c’est ce que vise la fondation Mozilla et je pense que Google, pour des raisons tactiques également, va certainement pousser dans cette direction à terme

    le désavantage pour Google, c’est que cette ouverture permet à un concurrent de venir plus facilement prendre des parts de marché (il n’y a plus le problème des stores et du développement d’application). Toutefois, il est clair qu’Apple n’y ira pas, que MS n’y ira pas non plus et que donc le danger pour Google est plutôt minime à court terme.

  • Au final, ce qui est recherché, c’est la plus grande communauté de développeurs ==> Plus d’applications sur la plateforme, gros pourcentage pris sur les ventes sur le store.

    Imaginons que Google parvienne à porter sa solution « hybrid app » maison (les chrome packaged apps) sur mobile, via Cordova, et que cela permette de développer des web apps suffisamment performantes.

    Alors Android serait un système proposant à la fois des native apps et des hybrid apps, faisant du Play Store un des marché d’applications les plus lucratifs.

    Mais bon, attendons déjà de voir ce que ça donne sur ordinateur de bureau. Android étant déjà dominant sur le marché mobile, Google a plus à prendre à Microsoft et Apple sur le terrain du PC et du Mac.

    Avec Chrome, les utilisateurs peuvent complètement « Googleliser » leur PC et Mac. Nouvelle zone de notification, packaged apps qui s’incrustent sur le bureau et le menu Démarrer…

    Si au final, l’utilisateur se rend compte qu’il utilise à 90% Chrome et ses apps, alors il passera sur Chrome OS (si certains aspects du système Windows ou Mac l’embêtent) et s’enfermera alors dans le système Google.

  • Je suis d’accord, mais quel problème vois-tu exactement lorsque tu dis qu’Android est plus prévu pour le mobile que pour le bureau? Est-ce que tu veux dire par là que des applications très lourdes ne pourraient pas tourner dessus (pourtant ils font des consoles avec) ou est-ce que tu fais évoques plutôt le problème d’interface?

    Il sera très intéressant de voir ce que Google a intégré en plus dans Android 5.0, s’ils vont réellement essayer d’étendre ce système aux ordinateur de bureau.

    Office, sous sa forme actuelle, restera indétrônable pendant un long moment selon moi. Recoder plus de 20 ans de fonctionnalités est un gros challenge. J’ai l’impression que Google a atteint les limites de ce qu’on peut faire avec les technos web sur Docs. Repasser à une application native avec Quick Office est peut-être le bon choix. A voir…

    Sur ma conclusion, j’ai vu assez large, mais en vérité je ne pense pas que Google sortira un jour un smartphone ou une tablette sous Chrome OS. Pourquoi aller semer la confusion sur un marché qu’ils dominent déjà? Ils risqueraient de s’embourber comme Microsoft le fait avec Windows RT. Qui irait préférer un chromephone à un androidphone?

    En revanche, un Nexus Transformer sous Android (en partenariat avec Asus, on peut rêver…) me semble tout a fait plausible. Et là, entre un Nexus Transformer et un Chromebook Pixel, je vais sacrément hésiter.

    Mais bon, pour l’instant, la question ne se pose pas :).

  • « Google est en passe de créer le prochain système d’exploitation universel, en remplacement de Windows qui n’est lui que pour PC »
    Windows Embeded ?

Laissez vous aussi un commentaire exceptionnel (ou pas !)

Pour lutter contre les spams, merci de valider le Captcha de sécurité * Time limit is exhausted. Please reload CAPTCHA.

Partage cet article par mail