Google

Le nouveau Google+, mes premières impressions

Vous le savez, Google a présenté lors de ce Google I/O un tout nouveau Google+, qui modifie de façon très importante l’interface générale, et qui apporte son lot de nouveautés puisqu’il y en aurait en tout 41 ! Je n’ai pas l’intention de lister l’ensemble de ces nouvelles fonctionnalités, je compte juste vous présenter dans cet article mon sentiment après ces premières heures d’utilisation.

De partout sur le web, des dizaines d’articles fleurissent pour donner leur avis sur ce nouveau Google+. Parfois en très bien, parfois en très mauvais… Qu’on se le dise, ce Google+ est juste phénoménal, l’interface graphique est géniale et l’outil est remarquablement conçu. Que l’on soit pro ou anti Google, la personne qui ose dire que le développement de cet outil est mauvais n’a rien compris à Internet ! Je ne souhaite pas rentrer dans des polémiques « à deux balles », mais les adversaires comme Facebook sont très loin derrière.

Ceci dit, comme tout outil web ou logiciel informatique, on constate qu’il y a des programmes superbement conçus et esthétiquement moches, et qui sont pourtant très utiles, à l’inverse, des programmes très mal codés mais esthétiquement soignés, qui ne servent à rien. L’évaluation d’un produit est très subjective (encore une fois sans vouloir être « pro ou anti quelque chose »), le résultat dépend surtout de la réponse à la question suivante: l’outil répond-il à mes usages ? Vous allez le voir, c’est là que Google+ est à blâmer, pour mon cas personnel.

Vous le savez Google Reader va être abandonné dans les semaines à venir, Google lui-même n’a pas hésité à dire que Google+ était son remplaçant tout trouvé. Dès lors, je me sers de cet outil pour discuter et partager avec ma communauté, mais aussi et peut-être surtout pour assurer ma veille informatique.

heure-de-publication-google+

Je voudrais donc parler de la timeline proposée par Google+. Que l’on soit sur le format une ou deux colonnes, je constate que le flux d’information n’est pas chronologique. Preuve à l’appui avec la capture ci-dessus, des posts plus récents apparaissent après des posts plus anciens. Je sais que cette hiérarchie est perturbée par le fait qu’on lance des +1 ou des partages de posts. Je ne comprends pas cette stratégie qui n’assure vraiment pas une bonne lisibilité.

La seconde chose qui m’embête profondément est l’impossibilité de « mettre en favori » un post. Je sais que les copier coller de ce qui se fait ailleurs n’est pas toujours utile (quoique !), mais il serait quand même bon que Google+ s’inspire de Twitter à ce niveau-là. A l’heure actuelle, beaucoup m’ont proposé de partager l’article dans un cercle privé auquel je serai seul inscrit, afin de pouvoir revenir plus tard aux articles que j’aurai partagés de cette façon. Cette solution ne me convient pas, d’abord parce que c’est une « rustine », ensuite car je trouve que ça serait tromper ma communauté que de lui faire croire que j’ai partagé des posts alors que ce n’est pas le cas. Une étoile qui permettrait de placer le post dans un flux « favoris » ne serait pourtant pas compliqué à mettre en place.

Enfin, Google a lancé un nouveau bouton bleu qui se place en haut de notre page, qui permet de voir en direct le nombre de nouveaux posts postés. Lorsque je l’ai vu, j’ai d’abord crié « waouhhh, enfin ». C’est génial, sauf que ce bouton s’actualise que lorsqu’on est en ligne,  ce qui veut dire que l’on ne sait pas le nombre de posts qui ont été mis en ligne au moment où l’on se connecte à G+. Dans la même veine, et je vais comparer encore une fois aux applications non officielles pour Twitter, j’aurai espérer un espèce de « Tweetmarker », qui permette de reprendre la lecture là où on s’est arrêté. Sans ce type de proposition, on est vite dépassé par le flux d’information, au risque de rater un post qui nous aurait particulièrement intéressé !

Je vous ai parlé de la timeline, je vais maintenant aborder d’autres aspects qui m’agacent au plus haut point.

Dans le passé, Google+ a ajouté des services particulièrement adaptés au suivi d’un thème ou sujet particulier. Je parle des communautés. Dans la précédente version, il suffisait de passer la souris sur l’icone des communautés pour connaître le nombre de posts qu’on n’avait pas lu. Cette fonctionnalité essentielle a été supprimée, tout du moins, l’accès n’est plus aussi direct. Je pense que c’est une régression, j’ai vu quelques communautés s’en plaindre par le biais de posts laissés sur leur page. Je suis convaincu que leur visibilité va être amoindrie et ça ne m’étonnerait pas que les participations à ces communautés fondent.

Autre point qui me surprend, l’accès aux différents onglets. Pour se rendre sur le menu, il faut donc aller sur l’icone G+ situé sur le bord gauche tout en haut. C’est bête, mais l’accès avec la souris est moins direct puisque le menu n’apparaît que lorsque la souris pointe sur cet icone G+.

En dehors de tous ces éléments, on notera quelques coquilles, telles le développement de post. Testez, si vous dérouler un post, il n’est pas écrire « réduire » mais « Moins de cercles ». C’est pas bien grave, c’est juste une erreur de traduction qui sera vite réparée.

lire-la-suite-google+

 

réduire-google+

Vous l’aurez compris, dans cet article, je vous livre mon sentiment par rapport à l’usage que je fais de Google+. J’attends de la part de ce réseau social, en dehors le fait qu’il soit beau, qu’il soit extrêmement rapide. Je veux pouvoir accéder à l’information, la sélectionner et la trier le plus rapidement possible.

Tout à l’heure, je vous ai parlé de Google Reader. Sachez que sur ce service, je lis des centaines de titres d’articles tous les jours (entre 600 et 800 par jours). Dès qu’un titre m’interpelle, je le mets en favoris (une cinquantaine par jour). Une fois que j’ai terminé toutes les consultations de la journée, je pars sur mes favoris, et je le lis tous les articles que j’ai en favori. Si l’article m’intéresse pour le blog, je le tague afin de classer par thématique, afin de traiter le sujet sur le blog. Les autres, je les supprime. Il m’en reste au final une dizaine à traiter. Je fais la même chose sur Twitter, il m’est actuellement impossible de faire de même sur Google+, alors que c’est une mine d’informations, du fait que la communauté que je suis apprécie également Google, les Nexus et les chromebooks.

Je souhaite terminer en disant que je n’ai abordé Google+ que sur la problématique de l’accès à l’information. Je n’ai pas abordé le volet partage et discussions qui est, je reviens à ce que j’ai dit en début d’article, exceptionnel. Je vais d’ailleurs me permettre un petit aparté en parlant des commentaires Google+. Vous savez peut-être que j’ai mis en place les commentaires G+ sur Googland. Cet ajour est un véritable succès, puisqu’on constate qu’il y a beaucoup plus de réactions à mes articles sur G+ que sur les commentaires WordPress. J’espère donc que Google proposera une intégration native de l’outil sur les outils de gestion de contenus, tels WordPress. Si c’est le cas, il ne faudra pas oublier une idée essentielle, celle de pouvoir suivre les commentaires. A titre d’exemple, si quelqu’un partage un article en le commentant, je ne suis pas informé directement. Dans la capture ci-dessous, vous verrez que je n’ai pas répondu aux personnes car je n’ai pas reçu de notifications, il aurait fallu que les intervenants rajoutent le fameux +Christophe Bruguier. Bon, je ne sais pas si vous avez compris, je répondrai en commentaire si vous avez des questions.

Pour cet article, je n'ai pas été informé du partage et du commentaire de Florian !

Pour cet article, je n’ai pas été informé du partage et du commentaire de Florian !

Allez, n’hésitez pas à poster pour savoir si vous êtes d’accord ou pas avec moi… 😉

A propos de l'auteur

Christophe

Passionné de high-tech et fasciné par Google, ce blog est un "laboratoire" permettant de m'exprimer sur les différents services et produits de Google, en premier lieu les chromebooks et les appareils Nexus

1 Commentaire

  • pour moi la non possibilité, comme sur Facebook, d’activer un fil d’infos chronologique est un gros problème et le sera d’autant plus quand G+ sera plus fréquenté

    je ne veux pas que Google sélectionne obligatoirement ce qui est intéressant pour moi de voir ou pas

    sinon, G+ n’a cessé d’évoluer positivement jusqu’à présent et je pense que ce sera encore plus le cas dans le futur

    pour le remplaçant de Reader, pour moi, c’est Netvibes, mais G+ ne peut pas être un outil de veille informationnelle. Car une bonne veille ne doit faire l’impasse sur aucun article même le plus anecdotique. Or, là où Reader était le plus intéressant, c’est qu’il nous permettait d’être au courant de mises à jour de blogs qui ne se mettent parfois à jour qu’une fois par an ou par trimestre

    sinon, le gros point fort de G+, pour moi, c’est la photo et les améliorations qu’ils ont fait dans ce domaine sont tout simplement géniales. Je pense que ce sera leur cheval de Troie pour augmenter la fréquentation. Surtout que c’est dans le même temps aussi un point faible de Facebook

Laissez vous aussi un commentaire exceptionnel (ou pas !)

Pour lutter contre les spams, merci de valider le Captcha de sécurité * Time limit is exhausted. Please reload CAPTCHA.

Partage cet article par mail