Android

A quoi ressemblera un Androidbook?

Je vous fais un dernier « A quoi ressemblera… », ensuite je me tais jusqu’au Google I/O.

Comme souvent, cela commence par un article de trois phrases sur le site de Digitimes, publié autour du 2 avril, qui prédit que des notebooks sous Android devraient débarquer vers octobre 2013. Contrairement aux rumeurs entourant le Pixel, qui s’appuyaient sur des faits réels (la production du matériel), il ne s’agit ici que de prédictions d’analyste.

Sauf que Dadi Perlmutter, chef de produits chez Intel, a affirmé presqu’un mois plus tard que des notebooks tactiles équipés des nouveaux processeurs Atom et vendus à 200$ seraient sous Android, et non pas sous Windows 8.

Voilà que Mingchi Kuo, analyste chez KGI Securities, nous laisse entendre que ces Androidbooks tourneraient sous Android 5.0, mais que Samsung  lancerait auparavant un modèle sous Android 4.x, histoire d’être en avance sur la musique.

03-googletolaunchandroidbookinq32013

Un Samsung Series 5 550 avec Android 4.x? Naaaan… 😀

Donc, en résumé, pour les prochaines fêtes de Noël, on aurait droit à un Androidbook tactile, avec Android Key Lime Pie, un processeur Intel Atom, à 200$? Hmfff… je ne suis pas sûr qu’on puisse combiner plusieurs rumeurs entre elles  😆

Mais imaginons que Google travaille effectivement sur un Androidbook pour accompagner la sortie d’Android 5.0. A quoi ressemblerait la nouvelle interface du système?

  • Une nouvelle interface proche d’Aura

Prenons l’exemple du Asus PadFone, ce smartphone qui se transforme en tablette, puis en… tablette avec clavier. Tout seul, le smartphone présente une interface Android adaptée à son écran tactile de 4,3″. Glissez le dans sa dock-tablette, vous constatez alors que l’interface change pour offrir une expérience redimensionnée pour l’écran tactile de 10″. Clipsez le tout au dock-clavier et… eh beh, il ne se passe pas grand chose.

Belkin Portable Keyboard Case-580-90

Une tablette et son dock clavier… n’est pas l’équivalent d’un notebook!

Il aurait fallu qu’encore une fois l’interface d’Android s’adapte, non pas à la taille de l’écran, mais à un paradigme plus complexe amenant 3 possibilités d’interaction au lieu d’une seule. En gros, Key Lime Pie pourrait apporter:

  1. La gestion du multi-fenêtres comme sur ce bon vieux Windows 7,
  2. Le mode bureau pour les applications Android afin de mieux gérer le trio écran tactile+clavier+souris.

Et si Google créait en ce moment même un mode bureau pour Android, ressemblant fortement à l’interface Aura de Chrome OS?

Screenshot 2013-04-19 at 13.45.09

Un fond d’écran animé et des widgets, le lanceur d’application en bas à gauche, le centre de notification et les paramètres en bas à droite, mais surtout… du multi-fenêtres et des applications en mode bureau.

Le choix entre un Androidbook et un Chromebook devriendrait alors difficile, surtout si Microsoft Office débarque sur Android en fin d’année. Mais attendons de voir comment Chrome OS évoluera dans l’autre sens, vers le tactile. De plus, il paraît qu’Office arrive sur Android par le biais de… Chrome  🙄

A propos de l'auteur

Yvan

Enthousiasmé par Chrome OS, j'écris sur ce blog pour comprendre ce qui me plait tant en ce système né en pleine ère Internet. Vous pouvez également me retrouver sur http://yphiblog.blogspot.fr

11 commentaires absolument uniques ont été postés à ce jour

  • Yvan, je te tiens au courant dès que je peux, je vais essayer de te décrocher un contrat de stagiaire chez Digitimes !!!
    Plus sérieusement, pour en revenir à l’article, je ne suis pas spécialement intéressé par ce type de format. Toi, j’ai l’impression que oui ?
  • Le format tablette + clavier? Pas spécialement non plus. Je suis plutôt à la recherche d’un smartbook, c’est à dire un notebook classique mais fin, léger et non chauffant comme une tablette, un peu dans le style du Samsung ARM Chromebook, mais avec un écran de 13″.

    Après, qu’il y ait Android ou Chrome OS dessus, je pense que cela aura de moins en moins d’importance, parce que les 2 systèmes vont finir par couvrir le même périmètre de fonctions.

  • ait du mal à voir l’intérêt d’un androidbook qui aurait la même interface qu’un chromebook

    d’autant plus que c’est beaucoup plus compliqué que cela ne parait. Le matos d’un smartphone n’est pas le même que celui d’un PC. Je pense donc que pour que chacun soit optimisé au mieux, ils doivent rester chacun sur leur matos spécifique

    par contre, pê déjà à la Google I/O, on va voir arriver prochainement la possibilité de lire des applis Androïd sur Chrome OS et ça, ce sera une avancée majeure

  • Le matériel des smartbook est à peu près le même que celui des smartphones. Le Samsung Chromebook tourne sur du Exynos et mon Motorola Razr sur de l’Intel. Ca converge de plus en plus.

    Il n’y a réellement de difficulté à développer une nouvelle interface de bureau. L’intérêt réside uniquement dans une meilleure ergonomie en mode bureau. L’absence de multi-fenêtres est réellement pénalisant dans un environnement de bureau.

    Avoir une interface proche d’Aura est un pur délire de ma part, mais pas improbable. Il y a plusieurs indices qui montrent que Google tend à harmoniser l’UX entre Chrome OS et Android. Par exemple, le bouton de configuration de Chrome (les 3 barres horizontales), le bouton d’applications de Chrome OS…

    Après, je ne comprends pas trop non plus pourquoi Google irait dans cette direction, mais les rumeurs sont là. Avoir 2 systèmes sur le même segment, pourquoi pas? Les chromebooks rencontrent du succès dans les organisations. Les Androidbooks attireront peut-être davantage les consommateurs. Tout est bon pour concurrencer Windows…

    Lire des applications Android sur Chrome OS est beaucoup plus difficile, parce que les applications Android reposent sur une pile Java (en gros). Le moyen le plus « simple » serait de permettre la recompilation du code en fichier .nexe (Native Client), mais ce n’est apparemment pas du tout à l’ordre du jour (le code des modules NaCl sont écrit en C/C++).

  • mais, question naïve, pourquoi serait-il difficile de permettre l’exécution d’applis java sous chrome os ?
  • Ca doit pouvoir se faire, tout comme Flash est intégré à Chrome, on peut imaginer une intégration du RunTime Java, plus tout un tas de détails techniques à régler. Ensuite, il faut assurer le support derrière.

    Je ne pense pas que Google travaille sur un tel sujet. Les efforts sont plutôt tournés vers le développement web, avec des nouveaux langages comme Dart.

    A mon avis, on ne verra jamais une application Android fonctionner sur Chrome OS. A l’inverse, il n’est pas impossible que le Chrome Web Store s’ouvre un jour à Chrome for Android.

  • Ce que je veux dire, c’est que si un chromebook ou un androidbook n’apporte rien de plus que windows8, ils n’ont aucun intérêt.
    Lorsque chromeOS a été anoncé, il se voulait différent…
  • Ne serait-ce qu’en proposant une alternative à Windows et Mac OS, c’est intéressant. Tout d’abord, sur le prix. Je cherche encore le notebook Windows à 200$.

    Sundar Pichai, dans une interview récente, parle des 5 milliards d’êtres humain à équiper. Tout le monde ne peut pas se payer un Mac ou même un PC Windows.

    Même s’il reste un système Linux dans le fond, Chrome propose quelque chose de différent. Un PC sans antivirus, c’est déjà un tour de force.

    Il est clair qu’Android de son coté est le nouveau Windows. C’est le Java OS que Sun Microsystem avait essayé de produire il y a très longtemps. A ce stade, il est encore incomplet, car pas suffisamment adapté à l’utilisation bureautique.

    Microsoft a fait une tentative que j’estime partiellement ratée avec Windows 8. A mon avis, au niveau des interfaces, il faut bien séparer bureau, tablette et smartphone, et non pas essayer de faire un mix en disant à l’utilisateur « appuyer sur ce bouton si vous voulez passer en mode bureau ». L’aspect « boîte à outil » de Windows me rébute. Si c’est le positionnement que souhaite garder Microsoft, OK, ils garderont une partie de leurs utilisateurs, mais en perdront une autre qui est sur ce système par obligation, par manque de choix.

    Tu dis qu’un système comme Android n’a pas d’intérêt s’il ne propose rien de plus par rapport à Windows. J’ai plutôt l’impression qu’à l’inverse, les utilisateurs ne trouvent aucun intérêt en Windows RT, face à iOS et Android.

Laissez vous aussi un commentaire exceptionnel (ou pas !)

Pour lutter contre les spams, merci de valider le Captcha de sécurité * Time limit is exhausted. Please reload CAPTCHA.

Partage cet article par mail