Android Chrome OS

Chrome OS et Android, pour le meilleur et pour le pire (1/2)

Edit: la suite du volet est ici.

En 2011, au Mobile World Congress, Eric Schmidt laissait entendre que Chrome OS et Android convergeraient: « We’re working overtime to get those technologies merged in the right way, […] I learned a long time ago, don’t force technology to merge when it’s not ready, wait for the technology to mature to the point when it can be merged. » (Source: ZdNet)

Deux ans de spéculations plus tard, le président exécutif de Google revient avec quelques précisions durant une interview accordée en Inde, dont l’enregistrement vidéo est disponible sur le site de NDTV. L’extrait qui nous intéresse ici, située à la minute 3:00 de la vidéo, est sa réponse concernant l’éventuelle disparition d’un des 2 systèmes, suite à la nomination de Sundar Pichai à la tête des équipes Android en plus de celles de Chrome & Apps: « No, is the answer. We don’t make decisions based on who the leader is [… Google makes decisions] based on where the technology takes us. […] Chrome and Chromium are the world’s best HTML5 authoring and developing systems. […] You should be using Chrome. It’s faster, it’s safer, it’s more secure than any of your other browser choices. In Android, which is more of a Java-like development environment, it [the Chrome web browser] solves a different problem. There will be more commonality for sure, but they will remain separate for a very, very long time because they solve different problems. »

goten-and-trunks-fusion-to-gotenks-2

Le résultat de la fusion n’est pas garanti 🙂

Je préfère ne pas interpréter cette réponse trop en profondeur. Deux points clairement exprimés en ressortent:

  1. Ni Chrome OS, ni Android ne disparaîtront
  2. Chrome OS et Android resteront 2 systèmes séparés

Autrement dit, les 2 systèmes seront maintenus par Google « for a very, very long time ». Il ne faut donc pas s’attendre à une annonce miraculeuse sur le sujet au Google IO en mai prochain.

En théorie, avoir un seul système, une seule plateforme applicative, tournant sur tous les appareils fixes et mobiles, c’est évidemment l’idéal en termes de simplicité d’usage. Le cerveau humain est mathématique et a naturellement tendance à vouloir factoriser les choses.

Mais la réalité est technologique. Dans un monde déconnecté, il n’existe pas encore de processeur magique qui soit à la fois très puissant et très peu consommateur d’énergie. Les roadmaps d’Intel, de NVidia et autres visent encore le saint graal (et une fois qu’ils l’auront atteint, ce sera quoi leur boulot?). Dans un monde connecté, il n’existe pas encore de réseau à la fois très rapide et très peu cher. Le déploiement et la démocratisation de la fibre et de la 4G en France, c’est pour… 2020.

Comme disait l’autre, « wait for the technology to mature to the point when it can be merged. […Google makes decisions] based on where the technology takes us ». Patience…

En attendant, avec un Nexus 4 et un Samsung Chromebook tous deux à 300€ chacun en France, on s’en sort honnêtement pas si mal en cette année 2013.

 

 

 

 

A propos de l'auteur

Yvan

Enthousiasmé par Chrome OS, j'écris sur ce blog pour comprendre ce qui me plait tant en ce système né en pleine ère Internet. Vous pouvez également me retrouver sur http://yphiblog.blogspot.fr

1 Commentaire

  • Dans les sous-marins je trouve les SNA (sous-marins nucléaires d’attaque) et les SNLE (s n lance engin) et les Hélicoptères se séparent en civils et militaires. Ces derniers ont ceux qui attaquent les chars, ceux qui transportent des troupes, ceux qui transportent les blessés, ceux qui font de l’appui au sol.
    Je n’aime pas les logiciels usines à gaz. Je suis du genre un App pour un service. Tout cela pour dire que Android c’est Android et Chrome OS c’est Chrome Os. Rien n’empêche des passerelles partout où c’est possible bien entendu, un peu comme les opérations combinées dans l’armée.
    Et anecdotiquement ma Chromebox fonctionne magnifiquement mais je reconnais être de parti pris!

Laissez vous aussi un commentaire exceptionnel (ou pas !)

Pour lutter contre les spams, merci de valider le Captcha de sécurité * Time limit is exhausted. Please reload CAPTCHA.

Partage cet article par mail