Samsung

Le nouveau chromebook Samsung ARM, futur succès ?

Le nouveau chromebook de chez Samsung a fait son apparition il y a maintenant quelques semaines, à la plus grande surprise de tous, car il faut bien dire que ce nouveau chromebook avec processeur ARM, personne ne l’avait vu venir ! A 249 €, il se pose la question du succès, car Chrome OS reste encore une belle inconnue pour la plupart des internautes.

A l’heure actuelle, ce chromebook n’est vendu qu’aux Etats-Unis et en Grande Bretagne, sur différentes boutiques. Au niveau des boutiques physiques, c’est pas compliqué, il n’y en a qu’une, Best Buy. En revanche, sur le web, l’offre est un peu plus complète, avec le Google Play, Amazon, Best Buy, TigerDirect, Newegg, et PC World en UK.

Bon, c’est à la fois peu et beaucoup, il subsiste en tout cas deux bonnes nouvelles. La première, c’est que le Google Play américain a été très rapidement en rupture de stock, la seconde est que ce chromebook truste la première place des ventes sur Amazon. Le modèle avec la 3G occupe quant à lui la 3ème place. On parle bien sur de la rubrique des ordinateurs portables.

Concernant cette première bonne nouvelle, étant donné qu’on ne connait pas du tout les quantités mises en place sur le Play Store, il ne faut pas surévaluer le succès des ventes directes. Je pense qu’on pourra rapidement évaluer le succès de ce nouveau chromebook d’ici les fêtes de fin d’année.

A propos de l'auteur

Christophe

Passionné de high-tech et fasciné par Google, ce blog est un "laboratoire" permettant de m'exprimer sur les différents services et produits de Google, en premier lieu les chromebooks et les appareils Nexus

1 Commentaire

  • « For Everyone » mais on l’attend toujours en France 😀 Bon sinon je suis content que ce Chromebook soit un succès, ou de ce qu’on peut comprendre. J’espère que ça poussera Google a l’amener chez nous.

Laissez vous aussi un commentaire exceptionnel (ou pas !)

Pour lutter contre les spams, merci de valider le Captcha de sécurité * Time limit is exhausted. Please reload CAPTCHA.

Partage cet article par mail