Android

Android 4.2 mise sur un nouveau système de sécurité

Google avait fait des efforts il y a un an de ça en introduisant le système bouncer pour réduire de près de 40 % le nombre d’applications malveillantes dans le Play Store (ex Android Market en 2011). Le fonctionnement de cette boutique pouvant être encore qualifiée de passoire (enfin, un peu moins qu’avant du coup), en raison notamment de ces markets alternatifs, Google renouvelle ses efforts en présentant Android 4.2

Nous verrons à l’usage pour savoir si c’est réellement efficace, mais la description faite de ce nouveau système de sécurité semble très intéressant. Ce système scanne en permanence l’activité de vos applications, et les bloque en vous avertissant s’il détecte un code dangereux ou malicieux. Ce système présente plusieurs niveaux de sécurité, prenant en compte la dangerosité des applications scannées en fonction de sa base d’applications (700 000 désormais). Android  bloquera alors l’installation de l’application, soit il vous proposera de vous laisser le choix. Au préalable, le scan des applications extérieure au Play Store se fera si vous l’autorisez.

Chose particulièrement intéressante, vous aurez la possibilité d’être prévenu lorsque votre smartphone enverra un sms à un numéro surtaxé. Peut-être la fin des arnaques de ce type, ça serait quand même une très bonne chose.

Enfin, l’écran des permissions est amélioré en affichant les permissions par type, ce qui devrait donner un contenu un peu plus lisible. Je me demande d’ailleurs si vous êtes nombreux à lire les permissions ?

Source

A propos de l'auteur

Christophe

Passionné de high-tech et fasciné par Google, ce blog est un "laboratoire" permettant de m'exprimer sur les différents services et produits de Google, en premier lieu les chromebooks et les appareils Nexus

3 commentaires absolument uniques ont été postés à ce jour

  • Oh que oui je lis les permissions… et quand c’est abusif par rapport à l’appli, ben je ne l’installe pas 🙁
    Je ne sais pas si je suis le seul, mais si on regarde les achats d’applis sur iTunes Store, il faut croire que non, mais je suis prêt à payer 79 cents pour ne pas mettre à disposition de n’importe quel développeur mon carnet d’adresses. Ce n’est pas que je craigne qu’il se serve lui-même des infos, mais c’est leur redistribution non maîtrisée qui me pose problème.

Laissez vous aussi un commentaire exceptionnel (ou pas !)

Pour lutter contre les spams, merci de valider le Captcha de sécurité * Time limit is exhausted. Please reload CAPTCHA.

Partage cet article par mail