Google

Free et les services Google, pas vraiment amis !

Le problème n’est pas nouveau, mais il est relancé par quelques blogs aujourd’hui qui parlent des mauvaises relations entre Free et Google. Allez, pris au hasard, je vais vous donner l’exemple du JDG qui titre « Les services de Google seraient-ils bridés chez Free Mobile ? ».

Avant de commencer et de donner mon avis perso, je remets les choses au point. Je n’ai aucun souci pour utiliser les services de Google sur Free (oui, moi aussi, j’y suis !). En revanche, le problème, je le rencontre avec YouTube, et je constate bien malgré moi comme de très nombreux utilisateurs que le service de vidéos de Google rame comme c’est pas permis. Sur Free, j’ai toujours rencontré ce problème, on peut donc dire que c’est pas nouveau, mais j’ai l’impression que c’est de pire en pire. J’avais bon espoir de voir les choses changés, sauf que l’interview de Xavier Niel pour PCInpact ne sont pas de nature à améliorer les choses (quand on parle sous-sous, il y a toujours des intérêts divergents !)

Certains nous donneront quelques astuces en passant par les VPN, je vous laisse donc libre de choisir ce que voulez faire (perso, passer par un VPN juste pour lire une vidéo, non merci), d’autres vous conseilleront de passer par un autre opérateur.

De mon côté, la seule solution que j’ai trouvé, c’est de passer les vidéos en résolution240 p (merci de ne pas vous moquer, d’autant plus que ça continue quand même à ramer, mais un peu moins !).

Si vous n’êtes pas convaincu par les différences obtenues selon les opérateurs, cette vidéo devrait vous faire comprendre la chose  :mrgreen:

A propos de l'auteur

Christophe

Passionné de high-tech et fasciné par Google, ce blog est un "laboratoire" permettant de m'exprimer sur les différents services et produits de Google, en premier lieu les chromebooks et les appareils Nexus

Laissez vous aussi un commentaire exceptionnel (ou pas !)

Pour lutter contre les spams, merci de valider le Captcha de sécurité * Time limit is exhausted. Please reload CAPTCHA.

Partage cet article par mail