Chrome

[Video] Google I/O 2012 – Chrome/OS Fireside Chat

Dans un précédent post, je vous avais retranscrit textuellement la session de questions/réponses avec l’équipe Chrome, copié/collé d’un article de ZDNet. La vidéo de cet entretien est finalement apparue sur Youtube.

De nombreux sujets y sont évoqués: L’évolution des Chrome Packaged Apps, la technologie Web Intents, les chromebooks sous ARM… Comme je suis un peu paresseux en cette période estivale, je me contenterais de rassembler ici les vidéos traitant de ces sujets.

  • Google I/O 2012 – Chrome/OS Fireside Chat

Un point que je n’avais pas noté la dernière fois concerne Chrome OS sur ARM. Eric Kay explique que les SoC ARM sont à la base optimisés pour les petits écrans de smartphones et qu’il y avait jusqu’à présent un problème de bande passante lorsqu’il fallait afficher sur des écrans plus larges.

  • Google I/O 2012 – The Next Evolution of Chrome Apps

La plateforme Chrome commence à se structurer et nous ne devrions pas tarder à voir apparaître une toute nouvelle génération d’applications sur les chromebooks. Si vous êtes développeurs et que vous souhaitez vous lancer dans l’aventure, Google a créé une page dédiée au sujet.

Les principales évolutions sont:

(1) L’apparence des Chrome Packaged Apps

Il sera désormais possible de lancer une application dans une fenêtre dénuée d’omnibox, boutons back et refresh… Autrement dit, donner à une application web l’apparence d’une application native. Le développeur peut même créer une application composée de plusieurs fenêtres disposées comme bon lui semble.

(2) Le mode déconnecté par défaut

Les Chrome Packaged Apps se distinguent désormais sérieusement des « hosted apps » car elles installent beaucoup plus de sources en local, afin d’être plus robustes dans une configuration hors-ligne.

(3) Le respect de la Content Security Policy

Afin de protéger la plateforme de 94% des attaques possibles via le web, le version 2 du « manifest » contraint désormais l’application à suivre les règles de la Content Security Policy. Concrètement, cela se traduit par l’interdiction de certaines fonctions comme « eval »… Un peu comme pour les applications Native Client, la plateforme impose désormais certaines règles/bonnes pratiques au niveau du code, afin de garantir sa sécurité.

Aussi, il ne sera plus possible d’installer une application sans passer par le Chrome Web Store.

La sécurité étant un des 3 piliers de la plateforme Chrome, c’est plutôt rassurant de voir que Google ne délaisse pas cet aspect tout en essayant de rendre les Chrome Packaged Apps aussi puissantes que les applications natives. Pour ceux que ça intéresse, ci-dessous, une vidéo traitant du sujet plus en profondeur.

  • Google I/O 2012 – Writing Secure Web Apps and Chrome Extensions

  • Google I/O 2012 – How to build Apps that Love Each Other with Web Intents

Les évolutions des Chrome Packaged Apps devraient leur permettre d’atteindre le même niveau que les applications natives, tout en proposant un meilleur modèle de sécurité. La technologie Web Intents va quant à elle permettre aux Chrome Packaged Apps de partager du contenu. C’est un avantage (inhérent au web) de plus par rapport aux applications natives.

Certains me demandent parfois pourquoi on se fatigue à tout refaire en web app alors que tant de choses existent déjà en applications natives. Dans 1 ou 2 ans, ce sera peut-être plus évident pour tout le monde.

A propos de l'auteur

Christophe

Passionné de high-tech et fasciné par Google, ce blog est un "laboratoire" permettant de m'exprimer sur les différents services et produits de Google, en premier lieu les chromebooks et les appareils Nexus

Laissez vous aussi un commentaire exceptionnel (ou pas !)

Pour lutter contre les spams, merci de valider le Captcha de sécurité * Time limit is exhausted. Please reload CAPTCHA.

Partage cet article par mail