Actualités

[Partie 3/5] Comment Google est-il devenu le prolongement de votre esprit ?

Pour cette troisième partie nous verrons comment Google compte faire du hardware à l’avenir.

Rappel : j’ai simplement traduit l’article de  Stephen Shankland de CNET et ajouté des commentaires.

(Crédit photo: James Martin / CNET)

 

Le temps du hardware pour Google (Hardware time for Google)

Si Google+ est le tissu nerveux pour l’avenir des services de Google, le matériel est le bout des doigts, les yeux et les oreilles. (Expression anglaise ? lol) Google a acheté Motorola Mobility pour ses brevets (12,5 milliards de dollars, on ne peut pas dire que les brevets l’aident à contrer Apple dans sa quête contre Android), mais a tout avalé, surchargeant son activité Android avec une compétition contre ses associés. Mais je pense que Motorola Mobility est beaucoup plus que la refonte du marché pour téléphones et tablettes Android.

La façon de penser le matériel chez Google n’est pas qu’un tas d’éléments électroniques astucieusement empaquetés qui peuvent être vendus avec bénéfice. Au lieu de cela, le matériel est comme Android et Chrome : un moyen pour une fin.

Notez que les Google Glass implique le matériel – Brin a déclaré que ce projet est un reconditionnement de la plupart de la technologie intégrant un smartphone d’aujourd’hui. Un autre des projets du Google X, les voitures sans conducteur, s’appuient également sur le matériel. Avec Motorola Mobility, Google récupère des compétences pour des domaines importants comme l’informatique mobile, la télématique (applications associant les télécommunications et l’informatique), la fabrication et l’électromagnétique.

Sergey Brin cofondateur de Google vante les Google Glass à la Google I/O 2012.

Ces acquis pourraient permettre aux gens d’avoir une relation différente avec Google.

La technologie de la société pourrait avoir son doigt sur l’impulsion, littéralement. Les voitures sans conducteur pourraient donner aux gens une heure ou deux de temps libre en plus par jour : pourquoi pas en profiter pour vérifier ses mails sur Gmail, regarder une vidéo sur Youtube, rechercher des informations via Google Search. Basé sur ce que vous tapez en préparant une présentation au travail, Google pourrait trouver des discours, des articles de presse et les données du marché qui sont pertinents sans que vous n’ayez rien demandé.

Et si vous portez des Google Glass, elles pourraient enregistrer chaque mot que vous dites ainsi que ce que vous voyez. Vous vous demandez quand l’enfant de votre vieil ami d’université est né ? Google a indexé cette conversation pour vous et vous saviez à qui vous parliez. Craignant que vous l’ayez offensé en oubliant la date, Google peut rejouer la vidéo de son expression après que vous ayez dit la plaisanterie (Il va quand même loin dans son exemple le monsieur là !!). Avec l’enregistrement et le traitement de ce que vous capturez, il pourrait apporter la mémoire des ordinateurs à la mémoire faillible des humains.

Oui, ceci dépend de beaucoup de la concrétisation de cette technologie de SF, mais le directeur général de Google Larry Page aime rendre possible ce que les autres voient comme impossible.

Les lunettes sont un peu trop geek pour aujourd’hui, mais Google essaye de convaincre les gens qu’elles seront aussi ordinaires que le smartphone d’aujourd’hui. Les lunettes se composent d’un petit écran en haut de votre champ de vision, pas un élément entre vous et votre interlocuteur. Et Google essaye de leur donner un aspect aussi humain que possible, les montrer comme un moyen de laisser la technologie dans la relation entre une mère et son bébé sans pour autant gâcher le lien humain.

Seul les technophiles se procureront les lunettes dans un premier temps (de toute façon Google a toujours d’abord chercher un public geek avant de se lancer dans le grand bain : android, chrome OS…). Les participants à la Google I/O ont pu les pré-commander (pour 2013) un prototype exclusif contre 1500$. Google est intelligent de viser les geeks d’abord, ils seront moins enclins à les rejeter comme le système immunitaire qui rejetterai des cellules étrangères (C’est un docteur ce journaliste ? Entre les tissus nerveux, la colonne vertébrale, les doigts, les yeux et les oreilles maintenant il nous sort le système immunitaire ! lol). Mais même après cela, Google devra gagner la confiance des gens pour le laisser autant entrer dans leurs vies.

Source : cnet

 

A propos de l'auteur

Christophe

Passionné de high-tech et fasciné par Google, ce blog est un "laboratoire" permettant de m'exprimer sur les différents services et produits de Google, en premier lieu les chromebooks et les appareils Nexus

Laissez vous aussi un commentaire exceptionnel (ou pas !)

Pour lutter contre les spams, merci de valider le Captcha de sécurité * Time limit is exhausted. Please reload CAPTCHA.

Partage cet article par mail