Actualités

Une nouvelle taxe en vue pour les fournisseurs de contenus

Oui, il faut bien aller chercher l’argent là où il y en a. D’après Cnet, les Nations Unies envisageraient de mettre en place une nouvelle taxe pour les grands groupes fournisseurs de contenus. Evidement, on pense aux premiers touchés que sont les grandes compagnies américaines, telles Facebook, Apple, Google, Microsoft, Netflix…

Si j’ai bien compris, la proposition viendrait de l’Union Européenne, initié par certains groupes européens de communication, tels France Télécom, Telecom Italia, et Vodafone Group, ils voudraient ainsi qu’une taxe soit mise en place pour amortir les coûts liés à la consommation de contenu, essentiellement délivré par les grands groupes américains. Ce que ces groupes oublient de dire, c’est que les gens n’achèteraient peut-être pas autant de produits multimedias si ces grandes sociétés n’existaient pas. Et s’ils souhaitent contrôler un peu mieux cette consommation et les usages, à eux de s’améliorer et de se mettre à niveau pour proposer l’équivalent, car nous sommes franchement à la traîne en terme d’innovations informatique !

En tout cas, c’est une taxe qui pourrait paralyser le marché pour les pays en voie de développement, toujours d’après Cnet, puisque la réaction probable à cette taxe serait une augmentation importante des prix.

Je pense que le débat ne fait que débuter, nous risquons d’en entendre parler pendant un moment.

A propos de l'auteur

Christophe

Passionné de high-tech et fasciné par Google, ce blog est un "laboratoire" permettant de m'exprimer sur les différents services et produits de Google, en premier lieu les chromebooks et les appareils Nexus

3 commentaires absolument uniques ont été postés à ce jour

  • Je ne suis pas contre les taxes, tant que je suis d’accord avec là où l’argent est redistribué…
  • En Europe, l’argent est dans vos banques privées qui se servent directement dans la banque centrale européenne à un taux dérisoire de 1% pour ensuite financer dispendieusement les pays aux prises avec des difficultés financières parce que, contrairement à ces banques privées, les pays de l’union européenne n’ont pas le droit d’emprunter à la banque centrale qui est elle-même financée par les pays de l’union européenne en crise financière parce qu’ils ont sauvés les banques du désastre causé par leurs amis les chevaliers des déréglementations qui en ont bien profité pour s’en mettre plein les poches et avoir tout l’argent qu’il faut pour faire main basse sur la Grèce.
    Ça a l’air circulaire, comme ça, comme un chien qui court après sa queue, mais ça ne l’est pas, c’est toujours les mêmes qui payent et les mêmes qui empochent.
    Ceci dit, je suis d’accord avec Yvan, ça pourrait être une bonne chose de taxer les fournisseurs de contenu mais de quoi s’agit-il exactement? Taxer Google pour les recherches qu’on effectue? Pour consulter Google maps, Youtube? Et à qui ira l’argent?

    Dans son article, Christophe dit que ça servirait à « amortir les coûts liés à la consommation de contenu ». De quels coûts parlent-ils (les Onusiens)? De la bande passante? Des droits d’auteur? Je ne comprends pas pourquoi on devrait facturer pour de la bande passante ceux qui font en sorte qu’internet est l’outil qu’on connait. Faudrait-il facturer Wikipedia?
    Pour ce qui est de rétribuer les droits d’auteur, là c’est assez délicat. On paye 50$ chaque mois au FAI mais rien aux auteurs et aux créateurs. Les prétendues pertes de revenus de FOX ou de Sony music ne m’empêche pas de dormir. Pour eux, l’innovation technologique signifie qu’on devrait repayer les droits à chaque changement de format numérique.
    Mais pour les auteurs, les créateurs de contenu, il faudrait bien se pencher sur la question. Il me semble que c’est l’information de qualité qui souffre le plus de la conjoncture.

    Par ailleurs, j’aimerais bien savoir quels sont les coûts pour les FAI. Je ne sais pas combien vous payez en Europe, mais ici ça tourne dans les 40$-50$ par mois. Si on multiplie ça par le nombre de foyers branchés, il me semble que les FAI ont les moyens de financer la bande passante et qu’ils devraient contribuer aux droits d’auteurs.

  • @google-b6420fef198b9dee71265ed7dfd7f77d:disqus et @32827280a1ec9e470fbf032eba2e752b:disqus je ne connais pas forcément bien le sujet, mais de ce que j’en ai compris, c’est la façon dont cette proposition de taxe s’est faite.

    En soi, je ne suis pas contre le fait que les gros payent des taxes, ils en gagnent déjà assez comme ça. Ce qui m’ennuie, c’est que l’idée semble avoir été soumise par nos beaux opérateurs privés (hein France Telecom ?). Ces mêmes opérateurs qui se plaignent de consommer trop de bande passante pour les contenus proposés par les gros poissons américains.
    Je ne sais pas par quels mécanismes, mais la source semble indiquer que ceux sont les pays en voie de développement qui vont en payer le plus les conséquences.
    Ma conclusion: tout cela n’est pas très sain !

Laissez vous aussi un commentaire exceptionnel (ou pas !)

Partage cet article par mail