Actualités

L’état de santé de Larry Page préoccupant

Lorsqu’on souhaite connaître l’état de santé de quelqu’un, en règle générale, on se réfère aux médecins. En informatique, on a une façon un peu particulière de fonctionner, pour connaître l’état de santé d’une personne, on demande l’avis aux analystes !

Visiblement, la situation est préoccupante ! Bon trêve de plaisanterie, on ne sait pas grand chose sur ce qu’il se passe, mais on sait depuis quelques jours que Larry Page, qui était quand même censé animé la conférence d’ouverture de ce Google I/O, est victime d’une extinction de voix dont on ne connait pas vraiment la cause. A tel point que ce dernier sera remplacé par Eric Schmidt, nous apprend Reuters.

Et quand on gère une entreprise aussi importante que ce qu’est Google, on demande donc l’avis des analystes. L’analyste Doug Anmuth, de JP Morgan, se dit d’avis que de telles absences répétées pourraient soulever quelques questions et inquiétudes parmi les actionnaires et investisseurs potentiels de Google. M. Anmuth remarque également que M. Page n’a rien publié sur le réseau social Google+ depuis le 25 mai dernier. Ça, c’est de l’info, et surtout une belle interprétation !

Néanmoins, cela n’a pas empêché le titre boursier de Google de progresser de 1,11% (+6,27 $US) aujourd’hui, pour clore la séance à 571,48 $US. Chez Google, la volonté est à l’apaisement, Larry Page a publié une note à l’attention de tous les salariés pour leur annoncer qu’il n’y avait rien de grave.

A propos de l'auteur

Christophe

Passionné de high-tech et fasciné par Google, ce blog est un "laboratoire" permettant de m'exprimer sur les différents services et produits de Google, en premier lieu les chromebooks et les appareils Nexus

1 Commentaire

  • Je poserais bien quelques journées de congés la semaine prochaine moi aussi… mais pas pour les mêmes raisons! Pour suivre le Google I/O tranquillement :D!

    Il paraît que Google a réussi à introduire un système d’actions “non votantes”. Autrement dit, des actions qui ne donnent aucun pouvoir de décision aux actionnaires. Un moyen nécessaire mais peut-être pas suffisant pour garder un certain contrôle sur cette boîte qui n’arrête pas de grossir.

Laissez vous aussi un commentaire exceptionnel (ou pas !)

Partage cet article par mail