Chrome OS

Chrome OS, c’est génial, voilà pourquoi en une image !

Depuis hier, je sais pas pourquoi, j’ai adopté le mode troll. C’est plus fort que moi, mais c’est promis, demain, j’arrête !  :mrgreen: Bon, pourquoi je vous ponds un article avec un titre pareil. La raison tient en une simple capture, prise sur mon compte Gmail.

J’ai reçu un mail d’Avast me proposant de mettre à jour mon compte, voire même de le faire évoluer sur la version supérieure, du coup payante, pour me protéger de toutes les saloperies bien méchantes que l’ont peut choper sur le web. Je ne sais pas du tout où ils ont récupéré mon mail, sans doute que j’ai du le leur filer lorsque j’utilisais Windows. Autrement dit, un autre temps, proche de la préhistoire !

Si ça n’avait pas été un envoi de mail automatique, je leur aurai adressé une réponse pour leur conseiller de passer au chromebook. Je vous l’ai dit, le chromebook et Chrome OS, c’est simple !  😎

A propos de l'auteur

Christophe

Passionné de high-tech et fasciné par Google, ce blog est un "laboratoire" permettant de m'exprimer sur les différents services et produits de Google, en premier lieu les chromebooks et les appareils Nexus

22 commentaires absolument uniques ont été postés à ce jour

  • Bonjour Christophe,
    Je suis lecteur de Chrome-os.net et je voulais te faire part de mon mécontentement. Effectivement je trouve que tes articles perdent en qualité jour après jour et ton pseudo-fanatisme pèse de plus en plus. Il n’y a pas de regard objectif, mais uniquement l’envie de montrer que Chrome OS est le meilleur. Je trouve cela dommage et loin de l’esprit de Google dont tu ventes les mérites.
  • A force, on tombe dans les mêmes travers de ceux qui descendent Chrome OS ou d’autres systèmes sans argument…
    J’ai passé énormément de temps ces 6 derniers mois à contre-balancer les commentaires bêtement négatifs à l’encontre du système sur les autres blogs (américains surtout), parce que je pense qu’ils ont une réelle influence sur le bruit de fond général concernant un produit.
    Pour en revenir à ce post, il soulève un problème de fond: Que se passerait-il pour des entreprises comme Avast si les chromebooks étaient largement déployés en entreprises. Le nombre de licences anti-virus chuterait lourdement et le chiffre d’affaire de Kaspersky avec… Mais bon, on n’en est pas encore là.
  • A ceci prêt que Chrome utilise le principe de la sandbox. Alors certes, en informatique, on peut tout pirater, mais les chromebooks sont très certainement les systèmes les plus surs qui existent.
    Ceci couplé à un minimum de vigilance de la part des internautes, et le système devient quand même particulièrement sur.
  • Euh… le jour où les portes 3 points seront plus répandues que les portes normales, elles seront plus faciles à ouvrir?
  • Ça, c’est un mythe. S’il y a tant de malwares pour Windows, c’est que le système a d’abord été mal conçu. Linux est déjà déployé sur un grand nombre de serveurs, il y a peut-être même plus de serveurs sous Linux que sous Windows. Il existe déjà quelques virus pour Linux ou Mac OS X, mais ces systèmes sont loin d’être aussi vulnérables que Windows.
  • « tu ventes les mérites »… c’est un jeu de mot?
    Je suis les infos de ce site depuis un moment, et je ne suis pas d’accord. Et puis, qu’entends-tu par pseudo-fanatisme?
  • J’ai aussi une porte 3 points et la seule chose qu’on ait réussi à me voler, c’est mon paillasson laissé dehors (2 fois!!). P…! Ca se revend à combien un paillasson?!

    Je me suis enfermé dehors 3 fois durant ma courte vie, mais depuis que j’ai une porte 3 points, je fais gaffe… 😀

  • Sur le fond, Guillaume n’a pas tort je pense. Plus un OS est répandu auprès des particuliers, plus il devient la cible des attaques malveillantes. Certains articles récents parlent d’un nombre croissant de virus sur Mac OS. Pour Linux, cela reste marginal, mais à partir du moment où il y en a un, c’est foutu.

    Le « problème » de base, c’est l’installation native d’application, ce qui rend aussi vulnérable les systèmes comme iOS, Android,… et même Chrome OS avec les extensions. Pour les apps Native Client, c’est autre chose car pour réussir à compiler un fichier .nexe, le code ne doit pas contenir d’instruction permettant de sortir de la sandbox, ce qui particulièrement bien imaginé. Le compilateur contrôle la sécurité en amont en interdisant les codes trop permissifs.

    Bref, avec le Verified Boot, la sandbox HTML, la sandbox NaCl, etc… Chrome OS est bien plus restrictif que Ubuntu ou Android pourtant tout 2 basé sur un noyau Linux. Là où des failles peuvent apparaître, c’est dans le code natif que Google ajoute au coeur même de Chrome OS, typiquement son File Manager. S’ils blindent bien cette partie, c’est ok.

  • Les virus ne sont qu’une partie du problème, et ce problème est presque exclusif à windows.
    La popularité de windows est certes un facteur, mais ce système a laissé par le passé la porte grande ouverte à ce genre de malware, ce qui n’est pas le cas des systèmes dérivés d’unix.

    Il y a deux autres sources importantes d’attaques qui, cette fois, concernent tous les systèmes: les failles de sécurité et le fishing. Le dernier pwn2own a montré que Chrome n’était pas à l’abri des failles de sécurité, et il serait naîf de croire que Chrome OS en est totalement à l’abri. Et pour le fishing, c’est né bien avant vous tous et ça va vous enterrer.

  • Avoir résolu le problème des keyloggers est déjà un grand pas. Ce que je veux avant tout, c’est avoir l’esprit tranquille lorsque je paye mon billet de train sur le site de la SNCF par exemple.

    Sur le reste (attaque via une page malveillante, phishing…), c’est à moi de faire attention.

  • Donc t’es suffisament sur de ton fait pour l’affirmer sur un blog, mais quand on te demande du synthétiser rapidements quelques connaissances en vue de les partager, ou même simplement de donner tes sources, y a plus personne ? Assume tes opinions…
  • C’est d’ailleurs pour cette raison que je précise je ne sais plus où qu’il faut savoir maîtriser nos usages.

    Ça m’étonnera toujours d’entendre des personnes dire, « fait chier, j’ai reçu un mail dont je ne connaissais pas l’origine, puis j’ai cliqué sur le lien donné et j’ai chopé un virus ».
    Ce à quoi je réponds, « et tu es étonné » ?

  • Je ne suis pas journaliste, quand je lis, je ne garde pas nécessairement les sources pour te faire plaisir. Je suis désolé. Maintenant, si vraiment tu aimerais avoir l’information que tu demandes, ce dont je ne suis pas certain, alors tu peux la trouver assez facilement.
  • Pour reprendre le terme de Olf, Windows a certes souffert de « malconceptions » à l’origine de ses nombreux problèmes de sécurité. Mais Chrome ne souffre-t-il pas de ses propres « malconceptions »?
    Quand on installe une extension, on voit les mises en garde du type: « This extension can access your data on all websites ». Si on demande plus d’infos, alors ça nous dit:
    « This item can read every page that you visit — your bank, your web email, your Facebook page, and so on. Often, this kind of item needs to see all pages so that it can perform a limited task such as looking for RSS feeds that you might want to subscribe to. »
    Ce type d’extension peut utiliser nos cookies, et donc agir sous notre identité. Il faut donc faire pleinement confiance à l’honnêteté des créateurs de l’extension d’une part, mais surtout croire que ces extensions ne souffriront d’aucune faille de sécurité.
    Je ne sais pas ce que Chrome a dans son sac pour nous protéger, mais ça me parait un jeu très dangereux.

Laissez vous aussi un commentaire exceptionnel (ou pas !)

Partage cet article par mail