Actualités

Oracle débouté dans son procès contre Google pour violation de brevets

Pour la communauté Android, ça va être un gros ouf de soulagement. J’apprends effectivement ce soir que le juge fédéral, en charge de déterminer si Google a violé les brevets d’Oracle avec le langage de développement Java dont il est propriétaire, a dédouané Google de toute responsabilité.

Quelque part, l’enjeu n’était pas de savoir si Android risquait de périr, mais plutôt de savoir combien cette sombre histoire allait coûter à Google. Que voulez-vous, toujours une histoire de gros sous !

Ainsi, dix jurés réunis par un tribunal fédéral à San Francisco ont conclu à l’unanimité qu’Oracle n’avait pas prouvé que le système d’exploitation Android de Google, destiné aux téléphones et tablettes, représentait une violation des brevets de Java. En même temps, je sais pas comment le groupe, plus qu’opportuniste dans l’histoire (puisqu’il avait acquis Sun Microsystems, l’inventeur du langage Java, en janvier 2010), pouvait justifier que 3 ou 4 lignes de code pouvait être considérées comme du non respect de la propriété intellectuelle, d’autant plus que ce code était ouvert à l’époque lorsque Sun Microsystems était encore indépendant.

Je retiendrais en tout cas cette phrase de Julie Samuels, de l’association Electronic Frontier Foundation: “Les deux parties ont gaspillé d’énormes ressources qui auraient pu être consacrées à l’innovation. C’est un triste message sur le point où on en est arrivé dans les poursuites liées à la propriété intellectuelle“.

Ils viennent donc de prendre une belle baffe, et je crois qu’on peut s’en féliciter !

Source

A propos de l'auteur

Christophe

Passionné de high-tech et fasciné par Google, ce blog est un "laboratoire" permettant de m'exprimer sur les différents services et produits de Google, en premier lieu les chromebooks et les appareils Nexus

1 Commentaire

Laissez vous aussi un commentaire exceptionnel (ou pas !)

Partage cet article par mail