Actualités

La recherche sémantique déjà en place ?

Google aurait-il déjà mis en place la recherche sémantique ? Nous savons depuis quelque temps que la firme se penchait dessus et que cette nouveauté ne devrait pas tarder à arriver. La firme n’est pas la seule à s’intéresser à la recherche sémantique puisque DuckDuckGo bosse aussi dessus. 

Peut-être même bien plus tôt que l’on peut le penser si l’on en croit un certain Joseph. Cet homme a eu la surprise de voir un nouvel encart lors de sa recherche. Il a effectué une recherche sur Howard Carter et ainsi un encadré reprenant toutes les informations importantes de celui-ci. Je vous laisse le voir de vous-même avec l’image ci-dessous (qui je vous l’accorde est un peu flou).

Petite piqûre de rappel sur ce qu’est la recherche sémantique. En gros, cela permet à un moteur de recherche de mieux comprendre votre requête. Ainsi le moteur ne vous retournera plus uniquement une liste de résultats en fonction de votre requête mais aussi de retourner les données souhaitées.

Sur la photo, Joseph tape le nom d’Howard Carter et l’algorithme de Google analyse qu’il s’agit d’une personnalité et affiche dans ce nouvel encadré les principales informations du personnage à savoir : sa date de naissance, la date de décès, la cause de son décès, des liens revoyant vers des informations sur ses parents, des photos… Toutes les informations basiques et importantes qui vous économiseront de précieuses secondes et quelques clics pour vous rendre sur Wikipédia.

Là où le bât blesse, c’est qu’en affichant autant d’informations directement à côté des résultats, les sites Internet risque de prendre un sérieux coup au niveau de leurs trafics. Cela peut être embêtant pour les éditeurs de contenu qui vivent du trafic de leurs sites.

Source : engadget

A propos de l'auteur

Christophe

Passionné de high-tech et fasciné par Google, ce blog est un "laboratoire" permettant de m'exprimer sur les différents services et produits de Google, en premier lieu les chromebooks et les appareils Nexus

12 commentaires absolument uniques ont été postés à ce jour

  • Moi ce qui m’étonne c’est qu’ en 2012 on a encore des captures d’écran format « timbre poste » et digne des premières webcam
  • C’est pour le mythe ! Mdr Ben ça c’est comme quand il y a des photos leaké ultra flou des téléphones pas encore annoncé ! 
  • Mais… quand je tape Météo, il m’envoit directement la météo géolocalisée. C’est déjà un peu de la recherche sémantique alors? 🙂

    Et si je tape « Cinéma », il m’affiche une liste de films à Paris.

    Et si je tape « Le sens de la vie »… ah non… il ne me répond pas 42…

  • C’est vrai je n’avais pas pensé à cela. Mais je pense que l’exemple est mal choisi ! Je pense que dans l’avenir quand tu posera une question, il sera capable d’y répondre directement !
  • Ca n’a effectivement rien à voir, le web sémantique est une méthode de lecture des sites web. Le moteur va lire et comprendre les pages à notre place pour nous les expliquer. A condition ques pages soient bien écrites, en tout cas suivant la bonne sémantique.

    Donc, effectivement, ça offrira un sérieux gain de temps. Par exemple, actuellement, en posant une question à Google, il renvoit un lien vers la page ou cette question est posée (par exemple un forum ou une page wikipedia). Il faut alors lire la page et y trouver la réponse. Avec le web sémantique, si j’ai bien compris, l’algo jusqu’à isoler la réponse au sein de la page pour la présenter directement en résultat.

    Comme tu dis Florian, du coup, si la réponse présentée est satisfaisante, on ira moins souvent sur les pages. Cela dit, les sites susceptibles de fournir du savoir pertinent, comme wikipedia, ne cherchent pas forcément à être visité.

    Je me demande ce que ça va donner quand on va poser des questions du genre « meilleure voiture du monde » ou « comment maigrir ». Inévitablement, les pages commerciales trouveront le moyen pour placer leurs produits dans la réponse du moteur.

  • Pour ceux qui s’intéressent à la monétisation de leur site et à leur référencement, l’enjeu est absolument démentiel.
    Des milliers de sites ont du souci à se faire, et même peut-être les miens !
  • Yvan dit : « Le moteur va lire et comprendre les pages à notre place pour nous les expliquer. »
    Je ne sais pas quand un moteur de recherche va faire ça, mais ce n’est pas demain la veille. Il faudrait d’abord qu’il comprenne vraiment ce qu’il lit! Ensuite, qu’il soit doté d’une intelligence pas trop loin de la nôtre!! On est déjà pas mal dans la science-fiction, là.

    Je ne sais pas ce que Google entend par « moteur sémantique » puisque les informaticiens semblent galvauder ce terme et que Google a traditionnellement utilisé les statistiques pour déterminer le contenu des pages. Mais d’autres sociétés ont travaillé sur des moteurs « sémantiques » qui reposaient sur l’analyse linguistique afin de déterminer si un thème est important dans une phrase ou dans un texte, et ça impliquait:
    – l’analyse des mots: étre en mesure de déterminer dans quel sens est employé un mot afin de trouver les pages qui se réfèrent à une signification particulière du mot et de ses synonymes. Beaucoup de mots ont plusieurs significations, par exemple le mot « avocat » (le fruit ou la profession?) ou l’expression « manquer à » dont le sens est totalement différent de « manquer de »).
    – l’analyse de la phrase: décoder, jusqu’à un certain point, les phrases pour être capable, minimalement, de déterminer que la première phrase ne s’intéresse pas à la « machine à calculer ».
              – Cet homme est aussi rapide qu’une machine à calculer.
              – La machine à calculer aurait été inventée par les Italiens.
    Dans un moteur « sémantique », donc, ce sera surtout le décodage de la phrase qui permettra d’évaluer les thèmes importants d’un texte

  • oh sur ce point là, je ne m’inquiète pas vraiment.
    Quelques coups d’algorithmes bien pensés…
    Pour dire, j’ai encore vu une démo pour la voiture sans conducteur, c’est absolument incroyable, pour ne pas dire irréel.
    En dehors des paramètres standarts de conduite, il y a des choses qui sembles imprévisibles… chaussées déformées où la voiture doit ralentir (à moins d’exploser les suspensions !), l’intégration des différents codes de la route selon les pays, mais pas que ça, il y a aussi l’aspect culturel…
    Enfin, ça me semble invraisemblable, et pourtant, ça existe !
  • @chrischros34:disqus N’importe quel insecte est, à sa manière, capable d’en faire autant que la voiture de Google: se mouvoir, interpréter et réagir adéquatement aux signaux d’un environnement changeant. Les insectes sont certainement très intelligents – et la voiture de Google aussi – mais de là à comprendre et à nous expliquer un texte? Il faut dire que dans certaines fables…
  • Comprendre et interpréter un texte, ça me paraît moins difficile de comprendre et interpréter l’environnement.
    Comment va réagir la voiture aux demandes d’un policier, comment la voiture va-t-elle lire les courbes, se situer sur les chaussées par rapport aux lignes…. et surtout, n’oublions pas qu’il y a parfois des panneaux qui sont complètement erronnés.
    Pour moi, c’est un mystère, et c’est surtout une prouesse technologique.
  • Pour avoit fait un programme d’analyse de texte en projet à l’université il y a … plus de 10 ans maintenant (min dieu, c’est moche la vieilesse), je sais que ce n’est pas si compliqué que ça pour une machine d’analyser un texte. Mais là encore, tout dépend de la lisibilité de la données en entrée. Pour reprendre l’analogie avec le pilote automatique, si les routes sont bien tracées, la signalisation bien visible, c’est simple. Si j’ai bien compris, le web sémantique s’appuie sur des standards. Les pages doivent au préalable être traduite dans la grammaire adéquate.

Laissez vous aussi un commentaire exceptionnel (ou pas !)

Partage cet article par mail