Google

Google Maps condamné en France

Vous l’avez probablement lu ailleurs la semaine dernière sur le Net, mais c’est en lisant la nouvelle dans le journal gratuit « Metro » que je me suis fait la réflexion suivante.

Google a été condamné par le tribunal du commerce français à payer 500 k€ de dommages et intérêts à l’entreprise Bottin  Cartographes.

Le motif de la plainte déposée en 2009 est encore une fois l’abus de position dominante, cette fois dans le domaine de la cartographie avec Google Maps qui propose gratuitement un service de cartes de haute qualité.

Le tribunal du commerce français donne donc raison à Bottin Cartographes et remet ainsi en cause, selon moi, le business model de Google qui est essentiellement basé sur la gratuité grâce à la publicité.

En refermant le journal « Metro », lui aussi gratuit, je me suis demandé ce qui empêchait la Presse payante de faire de même (de déposer une plainte, pas de devenir gratuit  :lol:).

Google a en tout cas décidé de faire appel.

J’aime beaucoup Google Maps. C’est un service qui prend tout son sens lorsqu’il est utilisé sur un smartphone.

A mon avis, il serait intéressant qu’un service public français ou européen équivalent soit proposé. Je rêve qu’en 2015 une application Galileo existe avec comme valeur ajoutée une très forte interaction avec d’autres services tels que la RATP, la SNCF, Meteo France, Info Trafic, etc…

Qu’en pensez-vous?

A propos de l'auteur

Christophe

Passionné de high-tech et fasciné par Google, ce blog est un "laboratoire" permettant de m'exprimer sur les différents services et produits de Google, en premier lieu les chromebooks et les appareils Nexus

12 commentaires absolument uniques ont été postés à ce jour

  • Yvan écrit :
    « Le tribunal du commerce français donne donc raison à Bottin Cartographes et remet ainsi en cause, selon moi, le business model de Google qui est essentiellement basé sur la gratuité grâce à la publicité. »

    Sur lemondeinformatique.fr, on peut lire :
    « Il existe deux grands modèles, soit un financement par la publicité d’un service gratuit proposé sur le web, soit, dans notre cas, un service payant. » Ce n’est pas le portail Google Maps qui est en cause mais les API à destination des entreprises. « Ces interfaces de programmation permettent aux entreprises d’intégrer dans leurs applications des fonds de cartes expurgés de toute publicité. Or certaines de ces API étaient fournies gratuitement, sans publicité, alors même qu’elles supposent un coût. »

  • Effectivement. Cette condamnation imposera-t-il à Google de monétiser ses API Google Maps? Autrement dit, il faudrait suivre un prix minimum? Ou même interdire l’accès à ces API? C’est un sujet complexe. Google peut se permettre cette gratuité grâce à son modèle. C’est exactement la même chose avec la presse gratuite. Jean-François Kahn a posé la question à.Frédéric Mittérand dans « Salut les terriens » et il a répondu que l’information, contrairement au pain du boulanger, devrait être considérée différemment (sans plus de précision). La ligne de défense de Google est similaire. Ils considèrent que les cartes devraient être un bien accessible à tous gratuitement, un peu au même titre que l’information. Difficile de trancher sur ce sujet assez nouveau.
  • En tout cas, la justice a tranché. Mais bon, une fois les 500k€ payés, le problème se posera à nouveau pour Bottin Cartographes.
  • Je pense que Google ne doit pas étendre son modèle au monde de l’entreprise lorsqu’il s’agit de contenu (les cartes dans ce cas précis). 
  • La presse gratuite, comme Google pour ses services grand public, utilise la publicité comme moyen de financement. Il y a bien un retour sur investissement. L’information gratuite n’est pas la règle aujourd’hui. À l’inverse, les api incriminées sont gratuites et sans pub !
  • Google Maps (le portail) est lui aussi sans pub d’ailleurs.

    Que les API soient gratuites ne me choque pas. Il y a plein d’outils gratuits qu’utilisent les entreprises et une API peut être considérée comme un outil. Le problème ici et qu’elle donne accès a du contenu (les cartes), au préalable acheté par Google.

    Au final, je comprends la plainte de Bottin Cartographes et la condamnation qui en découle.

  • Mais que se passerait-il si Google se mettait à faire ses propres cartes et à les offrir gratuitement via ses API Google Maps? Serait-ce illégal?
  • C’est aussi un sujet. Google Maps Navigation n’est pas complètement fiable, mais s’il l’était, pourquoi payer des GPS ou des applications smartphones?

    Cela dit, je suis prêt à payer un service de cartographie de qualité.

  • Une fois qu’on s’est habitué à du gratuit, tu sais quand même que c’est difficile de revenir en arrière.
    Quant à la fiabilité, je préfère largement Google Maps Navigation à tous les autres systèmes de navigation que j’ai pu avoir et que j’ai payé une fortune !
  • Enfin, je persiste à dire que c’est le modèle économique de Google qui est remis en cause indirectement.

    Google est une entreprise privée qui tient le discours d’un organisme à but non lucratif…

  • J’espère que le journaux payant ne vont pas commencer à attaquer les blogueurs! C’est le grand paradigme de nouveaux modèles économiques. Même si ce n’est pas drôle pour les entreprises qui travaillent dur pour gagner des tunes, c’est une tendance. Y avait eu un truc avec google analytics également 

Laissez vous aussi un commentaire exceptionnel (ou pas !)

Partage cet article par mail