Google

Google Drive, vie privée et Chromebook

Beaucoup de gens s’excitent sur les blogs autour de Drive, le futur service de stockage de données de Google, non encore annoncé officiellement.

1. Drive et la vie privée

Parmi eux, certains sont sceptiques quant à la confidentialité des données uploadées. Mon avis sur ce point est que les données ne sont pas mieux protégées en local sur un ordinateur que sur un serveur. A partir du moment où l’appareil est connecté à Internet, il est vulnérable.

Les Chromebooks disposent du cryptage automatique des données stockées en local. Pour disposer de la même chose sur un PC, Mac ou Linux, il faut soi-même mettre en place un système, comme le font certaines grosses entreprises pour leur parc informatique. On peut imaginer que les données uploadées sur Drive seront elles aussi automatiquement cryptées.

Google scanne-t-il nos requêtes, nos mails, nos documents… pour vendre des mots clés aux annonceurs? Eh bien oui, c’est son gagne-pain, depuis le début, une idée soufflée par M. Bill Gross (cf. le documentaire ci-dessous). En revanche, si Drive est payant, je pense que les données ne devraient pas être analysées, car on sort du business model gratuit financé par la publicité. L’avenir dira si Google s’engagera auprès de ses utilisateurs sur ce point.

2. Drive et le Chromebook

Pour ceux qui prennent le train en marche, quelques rappels:

  • Un Chromebook n’est pas qu’un navigateur permettant de surfer sur le web. Enfin… si, mais le web s’est beaucoup transformé ces dernières années. Les sites construits en HTML5 offrent de beaux visuels. Chrome intègre également depuis sa version 14 le moteur Native Client qui permet de faire tourner des jeux comme Bastion par exemple. Google expérimente aussi l’intégration du langage Dart dans Chrome. Inventé en grande partie par M. Lars Bak, également à l’origine du moteur V8, ce langage permettrait de construire des web apps à grande échelle.
  • Un Chromebook dispose d’un lecteur multimédia qui n’est pas encore au même niveau que VLC 2.0, mais fait le boulot sur certains formats que Google considère comme standards. Enfin, parlons du File Manager que vous faîtes apparaître en appuyant sur Ctrl+M et qui permet d’organiser et visualiser ses données stockées en local ou en externe. Il ne permet pas encore de tout faire, comme ce bon vieux Windows Explorer, pour l’instant. La version 18 de Chrome OS promet des améliorations à ce niveau.

Et si Drive demain venait s’ajouter par défaut au File Manager des Chromebooks? En même temps que l’unification annoncée des règles de confidentialité des services Google. Pour finir, un petit montage fait sous Paint (qu’est-ce que je m’éclate en ce moment avec ça…):

 

 

 

A propos de l'auteur

Christophe

Passionné de high-tech et fasciné par Google, ce blog est un "laboratoire" permettant de m'exprimer sur les différents services et produits de Google, en premier lieu les chromebooks et les appareils Nexus

Laissez vous aussi un commentaire exceptionnel (ou pas !)

Partage cet article par mail