Chrome OS

Réflexion sur la stratégie de développement de Chrome OS

Les sites de commerce en ligne n’ont pas encore expédié les premiers chromebooks en France, mais la vente est déjà lancée. Cette étape franchie, l’enjeu va devenir de plus en plus important, Google va devoir informer et convaincre le public de l’utilité de cet OS. Quelque part, en poussant la comparaison un peu loin, on se rend compte que l’approche pourrait être assez proche de celle d’Android.

Contrairement à Apple et son Iphone, Google s’appuie sur un nombre conséquent de constructeurs, l’OS doit donc pouvoir s’adapter sur un nombre important de chromebooks, les constructeurs devront donc s’aligner sur les impératifs et contraintes de Chrome OS, même s’ils ne sont pas si nombreux que ça.

Devant cette diversité, il y a bien un danger, celui de voir arriver des chromebooks de piètre qualité. Sans aucun doute que cela réduirait considérablement l’intérêt de Chrome OS et par voie de conséquence la confiance qu’on pourrait lui porter. Concernant la fragmentation des versions comme pour Android, il ne devrait pas y avoir de souci.

Pour Google, la gamme des Nexus est un réel succès

Pour cette raison, je reste assez convaincu que Google imposera son niveau d’exigence, un peu à la manière de ce qui a été fait en matière de smartphone, avec la gamme Nexus. Une façon originale et surtout extrêmement intelligente de placer la barre suffisamment haut pour que les constructeurs proposent des produits d’excellente facture. Quelque part, je me dis que c’était déjà le cas avec le programme pilote et le Cr-48. Le doute reste permis puisque ce produit fut lancé à des fins de tests.

Je ne sais pas ce que vous en pensez, mais je serais assez tenté d’attendre quelques semaines afin de savoir si Google ne lancera pas sa propre gamme, en relation avec un constructeur désigné. Et si cela arrive, il se pourrait bien que je sois l’un des tous premiers acquéreurs. Allez, donnez-nous votre avis en participant à ce petit sondage…

Fonctionnez-vous avec une rom customisée sur votre terminal Nexus ?

Loading ... Loading ...

A propos de l'auteur

Christophe

Passionné de high-tech et fasciné par Google, ce blog est un "laboratoire" permettant de m'exprimer sur les différents services et produits de Google, en premier lieu les chromebooks et les appareils Nexus

18 commentaires absolument uniques ont été postés à ce jour

  • Je pense que google DEVRAIT sortir sa gamme de chromebook. Profiter du succès de la gamme des nexus, tous le monde attend une tablette nexus, cela pourrait même faire une surprise voir un buzz de voir Google sortir son propre chromebook.
    Mon avis est que Google sortant un nouvel objet (car il ne s’agit plus la d’un ordinateur a part entière), il devrait montrer la voie a suivre.
  • Je suis un utilisateur de longue date de Chrome (navigateur only) mais je ne crois pas au succès de la version OS….La mayonnaise ne prendra pas :

    – Le public n’est pas prêt à repartir de zéro avec un OS d’ordinateur : Apple avec son MacOS X a eu besoin d’une décennie pour grappiller quelques points de marché (%)….et les succès d’Android et iOS étaient sur un nouveau marché, celui du smartphone.

    – Le concept du tout online ne sera pas considéré comme un atout, mais alimentera plutôt la crainte : « Toutes mes données persos sur un serveur…quid de la sécurité : pertes ou vols ».

    – Win8 proposera aussi probablement un allumage en quelques secondes en 2012 dans sa version « light ».

    – L’étrange positionnement tarifaire, car il faut l’avouer, on imagine ChromeOS plutôt comme un produit/logiciel lowcost, sauf que les prix, eux, ne le sont pas…

    D’ailleurs, je pense que Google se focalise dès le début sur les entreprises et l’éducation (avec son système de location) parce qu’il doute du succès des ChromeBook auprès du grand public.

    Christophe, il n’y a pas de réussite possible…tu vas connaître une grande désillusion ! Change la thématique de ton site pendant qu’il est encore temps ! 🙂

  • Salut Why, je comprends pas tes propos. Ce que je crois assez certain, c’est que Chrome OS va mettre du temps pour se démocratiser. Peut-être quelques-mois.
    Mais lorsque les applications fondamentales seront mises en place, lorsque plusieurs chromebooks seront disponibles afin de laisser le choix aux acheteurs, je crois au contraire que Chrome OS va connaître un succès absolument énorme…
    A mon avis, réponse d’ici Noël, je dirais donc un bilan valable pour janvier – février 2012.
    Quant à ton dernier conseil, je ne compte pas le suivre 😉
  • « …je crois au contraire que Chrome OS va connaître un succès absolument énorme… »

    Aussi énorme que Google TV ? :)…qui avait pourtant comme parrains/partenaires Sony et Logitech.

    Je réitère que Windows est indéboulonnable sur les ordis…Linux a tenté sa chance lors de l’avènement des netbooks (vers 2007) et à l’époque même avec un lourd nouveau Win (Vista), MS ne s’attendant pas au boom des petits portables…Linux n’a pas réussi son coup, et il faut signaler qu’un même netbook était vendu moins cher en version Linux qu’en version Win !

  • Et tu me diras sûrement, oui mais avec ChromeOS, il y a la force du puissant Google, les 10% d’utilisateurs du navigateur Chrome….Ce n’est pas si simple, on ne change pas d’OS d’ordis comme ça…comme un navigateur, un messenger…Ils sont peu nombreux les possesseurs d’iPhone, iPad…à passer à MacOS.
  • Oh non non non, il y a simplement la force de la qualité de l’OS, très simplement !
    Au jeu des comparaisons, il y a une chose qu’il ne faut pas faire et pourtant, tu viens de la faire, c’est de comparer avec Google TV. Dans ce cas, permet moi alors de comparer avec Android !
  • Je pense que google a retenu la leçon et ne se lancera pas de gamme chromebook. Chat échaudé craint l’eau froide. Sachant les limites du modèle chromebook il n’et pas assez subventionné pour avoir un succès. J’avais investi 300€ dans un netbook il y a 2 ans et j’ai très vite été frustré par les limites de la bécane pourtant sur windows xp. Je me vois mal mettre la m^me somme dans un chromebook surtout s’il nécessite un investissement supplémentaire pour avoir un espace de stockage digne de ce nom.
  • 80 % de oui…
    les limites, quelles limites ? seulement celles des développeurs qui sont à la traîne par rapport à ce que propose Google en matière de web apps.
    Je crois qu’il faut arrêter de parler d’échec, car Google ne retirera pas de revenus DIRECTS des chromebooks. En revanche, pour ceux qui est des revenus indirects …
    L’intérêt de Google, c’est de maintenir les internautes sur le moteur de recherche. Et avec ce que nous proposera Google en matière de réseaux sociaux (non, c’est pas une blague….), le pari d’une énorme publicité est déjà gagné.
    Enfin, il faut arrêter de penser petit projet et échec. Oui, Google a connu quelques échecs, tous relatifs en somme, mais là, on parle d’un projet qui est développé depuis près de 2 ans, avec un programme pilote qui a été distribué auprès de 70 000 personnes. Regardez autour de vous, AUCUNE SOCIETE n’est en mesure de faire la même chose.
    Alors oui, je me mouille, les chromebooks vont avoir un succès phénoménal… mais pas forcément immédiatement. Regardons sur le long terme. L’exemple de la ville d’Orlando qui s’engage là-dedans sans que les chromebooks soient encore sortis est un exemple criant. Cela prouve que la solution Chrome OS est fiable.
  • ça ne concerne peut être que moi mais le cloud computing j’ai du mal à le voir percer chez le particulier pour une raison simple tu ne peux rien faire si ta connection internet est KO. De plus sachant que la majeur partie des données sont sensées être stockée sur des serveurs, et pour un particulier qui veux gérer beaucoup de données (entre 500GO et 2TO) le coût peut s’avérer être très élevé car google ne propose gratuitement que 5go le reste étant payant. A moins d’investir dans du dd externe mais ce n’est pas le but du cloud computing n’est ce pas?

    Autant je me vois bien utiliser cet OS en dual boot sur un ordinateur classique avec windows linux ou mac, autant je me vois très mal utiliser la seule solution chrome OS celà peut s’avérer être très vite pénalisant.

  • Oui, je comprends ce que tu veux dire, mais malgré tout, je ne comprends pas ce positionnement (enfin, je te rassure, t’est pas le seul).
    Cela n’est qu’une question de temps, mais il sera possible d’utiliser le chromebook en hors ligne dans sa totalité. Il faut juste que les applications se mettent à niveau, et c’est en train de commencer petit à petit. N’oublions pas que le Chrome Web Store est très récent.
    Concernant les données, mais qui stocke 2 To de données ? peut-être 1 ou 2% d’utilisateurs ?
    D’ailleurs, dans les données que tu cites, j’imagine que tu comptabilises les musiques. Pour ça, il y a Google Music, et si mes souvenirs sont bons, on peut stocker entre 20000 et 30000 musiques.
  • -> Tu as préféré un vieux WinXP pour un netbook en 2009 plutôt qu’un Linux (moins cher), ce qui confirme le poids des habitudes…

    -> « L’exemple de la ville d’Orlando qui s’engage là-dedans sans que les chromebooks soient encore sortis est un exemple criant. Cela prouve que la solution Chrome OS est fiable »

    Je ne dis pas que le service n’est pas fiable ou pas pratique (au contraire) mais que percer dans le domaine de l’OS d’ordis est quasi une utopie. Tu cites la ville d’Orlando….on notera que le Linux fait tourner d’innombrables serveurs pro. de part le Monde, les box TV des FAI…etc..mais impossible de le faire adopter par le grand public pour un usage sur Ordi.

    « Alors oui, je me mouille, les chromebooks vont avoir un succès phénoménal… mais pas forcément immédiatement. Regardons sur le long terme »

    Le temps joue contre ChromeOS car en 2012, Win8 s’allumera probablement aussi en quelques secondes (lancement en version light) et le cloud sera un standard dans MS Office v.15 (et plus un simple complément). ChromeOS perdant alors la majorité de ses atouts…

  • Why !!! bon sang de bon sang !!! il n’y a que la pratique qui permet de comprendre mon opinion. J’ai testé Linux, j’ai fuis !!!! je trouvais l’interface graphique ignoble, pas intuitive pour un sou (les linuxiens vont me détester, c’est pas grave).
    Pour comprendre que Chrome OS peut justement s’adresser au grand public, pas besoin d’avoir 50 exemples.
    Demande à ma femme d’installer Linux pour avoir un système open source, et du coup posséder un netbook pas trop cher, avec les contraintes qui vont avec (oui, je dis bien qu’il y a des contraintes quand on ne connait pas du tout), elle va fuir !!!

    Tu lui donnes Chrome OS. Il n’y a qu’à déballer le produit, appuyer sur un bouton, 10 secondes plus tard, taper son mot de passe, et ça y est, elle peut tout faire, et simplement (difficile de faire plus simple que Chrome).
    Mon raisonnement se veut simplement pragmatique !
    Linux pour les geeks et Chrome OS pour le grand public. La comparaison n’est donc pas possible.
    Je rassure les linuxiens, je ne m’attaque pas à eux, je dis juste que pour adopter Linux, il faut s’y intéresser un minimum. Une mère de famille, l’ados (ou plus grand lol) qui va sur FB (et oui, il y en a qui allument leur ordinateur que pour aller sur FB), le père de famille qui cherche où acheter sa boîte à outil, ILS NE VEULENT PAS S’INTERESSER AU SYSTEME D’EXPLOITATION, ILS VEULENT SEULEMENT L’UTILISER !!!!. Et c’est ça la clé !
    Pour ça, Chrome OS est absolument unique.

  • Je sais bien, moi même, je suis attiré par ChromeOS, sa simplicité, sa rapidité…le fait que le grand public n’utilise pas 80% du potentiel d’un OS classique Win ou MacOS. Je ne suis pas aveugle ! Mais cela, hélas, ne permet pas son succès…car il y a beaucoup de facteurs et surtout celui que ChromeOS arrive dans un terrain ultraconquis depuis plus de 20 ans par Win (dont les erreurs ponctuelles l’affectent peu -> Win Vista et peut rectifier tranquillement), et au final, il n’aura que des miettes du marché grand public. Si Google se focalise sur les entreprises/éducation/collectivités dès son lancement, ce n’est pas par hasard…

    Au sujet des netbook sous Linux (moins chers) de ces dernières années…le Linux était déjà installé…mais les gens préféraient un Windows. Je sais, Google, lui, propose avec ChromeOS un OS « unitaire » et pas 50 interfaces (comme avec Linux), mais ça ne suffira pas, la forteresse Win-Ordi est imprenable. Tu verras bien…mais je te laisse tout de même continuer à rêver .)

  • Quelle erreur de comparer Chrome OS à Linux … Tout comme Android, les 2 OS ont seulement de linux son noyau. L’interface, l’UI, les usages, les services, autour de Chrome OS ne sont en rien comparable avec tout ce qu’on a pu voir comme distribution Linux, c’est juste incomparable. De plus, les services de Google sont très populaires.
    Et quand ASUS a mis du Linux dans son netbook, il a juste mis Xandro, une basique distribution, pas forcément aboutie.

    Le temps d’allumage, c’est un élement marketing, même les macs s’allument vite aujourd’hui, ce n’est vraiment pas le plus convainquant sur les Chromebooks, même si ça en fait parti.

    Alors certes, Google vient de s’attaquer au marché le plus dur à conquérir (avec la télévision), et évidemment ça sera loin d’être facile, surtout si on en croit les pratiques Microsoftiennes pour tenir en otage les constructeurs via des partenariats fumeux qui ont toujours fait que le seul gagnant a toujours été Microsoft, et pas les autres.

    Le plus difficile pour Google va être de faire en sorte que Microsoft n’attaque pas les constructeurs à coup de brevets (en mode patent troll), pour les faire partir de Chrome OS et rester uniquement bien au chaud chez eux.

    Alors, la chose ou je suis d’accord, c’est que Windows 8 est dangereux, surtout parce qu’il s’ouvre à ARM, et Microsoft est capable de faire un quitte ou double (voir bien plus que double), car il veut s’ouvrir aux tablettes également. Mais la ou Microsoft est capable de faire un putch, il peut aussi violemment se planter, l’UI de Windows 8, ce mix d’UI au sein d’un OS avec du mélange tactile et du mélange non tactile, c’est tout sauf intuitif pour l’utilisateur.

    Google a compris depuis longtemps que les utilisateurs n’aiment pas qu’on casse leur habitude. C’est pourquoi Chrome est déjà là depuis un moment et adopté par des millions d’utilisateurs (160 millions pour être exact, en mai). L’interface de Chrome OS ne sera pas déroutante pour l’utilisateur et c’est un OS qui séduira plus facilement une clientèle néophyte qu’une clientèle geek (sauf geeks google :)). Les geeks n’aiment pas Chrome OS, car on leur a tout enlevé.

    Pour en revenir aux constructeurs, ces derniers vivent très mal la trop forte position de Microsoft sur leur avenir, pour une raison simple: ils ne veulent pas revivre un second Vista, (ou tous les autres coups de travers qu’à pu faire Microsoft). C’est dans leur intérêt – et on le sait, ce n’est pas un secret – de diversifier leur offre, pour ne pas être dépendant à 100% de Windows. On le voit avec HP, qui veut équiper WebOS de ses ordinateurs (ainsi que tablette + téléphone). Et on le voit avec les constructeurs asiatiques qui veulent désormais miser à fond sur des solutions libres. Je peux t’assurer que Google est le bienvenu pour ces constructeurs… Un géant qui s’amuse a aller confronter un autre géant ? Fallait au moins ça pour que l’histoire soit crédible.

    Et si les constructeurs ont malgré tout continué à travailler avec Microsoft, c’est parce qu’il n’y avait … que Microsoft. Mais oui, les constructeurs vont tous se ruer comme des sauvages sur Windows 8, mais pas seulement, c’est ça la différence.

    Alors, Google à mon avis n’ambitionne pas de devenir le Microsoft de demain sur le marché des ordinateurs, Google c’est le web. Google a une politique (plus ou moins claire) du « Anywhere, Any devices », ça en dit long sur les objectifs de Google.

    Pour eux, si Chrome tout seul monte, c’est tout benef, si Chrome OS monte c’est encore mieux, mais ils ne seront pas vraiment perdants dans l’histoire car ils ont pariés sur tous les tableaux, d’autant plus avec Android. Et tout ce dont je parle, ce n’est qu’un % minuscule des ambitions de Google et des moyens qu’ils vont mettre en oeuvre en 2011/2012 avec les jeux (Games at Google), de nouveaux services sociaux Google Circles, Photovine, listen.in, de nouveaux profiles (qui deviendront utile quand les autres services seront sortis). Le futur Android qui ambitionne un renouveau dans le full tactile et la domotique.

    Autant de choses controlables via un simple Chromebook.

  • @moodyp-> On voit les constructeurs se presser pour incorporer ChromeOS…:)

    Pour l’instant, il n’y a que Samsung (en très petites quantités…)….Acer a retardé son portable….Et à part ces deux-là, aucune annonce sérieuse.

  • Il n’y a aucune raison de se presser. Ils sont pas suicidaires ils vont regarder comment ca se passe.m avec samsung (mais vu la conf de l’autre jour.. enthousiasme a 100% du cote journalisme et constructeur).
  • Ouais…On aurait pu avoir tout de même d’autres constructeurs sur le coup, pour cet OS si prometteur…Ils ont tout de même pu le tester depuis un bon moment…
  • C’est peut être Google qui a mit des conditions pour les constructeurs (Soit pour limiter le nombre, soit pour avoir un matos minimum).
    La façon dont est déployé le chromebook, montre bien que Google vise en premier temps les geeks plutôt que le Grand public. Ils ont limités les distributeurs et n’ont pratiquement pas fait de pub pour cet OS. Ce qui est surement beaucoup mieux pour pas se retrouver avec des gens « incrédule » devant leur machine qui ne reconnait pas tel ou tel périphériques (comme c’était le cas sur les quelques linux sorties).
    Après personne ne sait si ça marchera ou non, mais au moins ça fait un choix de plus dans les OS, avec une vision légèrement différente et soutenu par un gros du net, donc ça ne peut être que positif. Windows 8 aurait peut être était différent si iOS et chrome OS n’existerait pas.
    Pour moi, Chrome OS à un créneau qui serait les gens qui n’ont pas touché à windows ou mac os (ou très peu) et qui ne souhaite qu’aller sur le net (et il y en a encore plein). Avec une contrainte qui est pour le moment la compatibilité des périphériques extérieures (comme c’est le cas pour iOs et Android).

Laissez vous aussi un commentaire exceptionnel (ou pas !)

Partage cet article par mail