Chrome OS

Les vendeurs sauront-ils imposer Chrome OS ?

Dans le titre de cet article, j’aurai très bien pu remplacer « sauront » par « voudront ». Et cette réflexion me vient d’un commentaire très pertinent posté par Adrien. Pour comprendre l’idée, rien ne vaut la comparaison avec la téléphonie.

Vous allez dans un commerce spécialisé, par exemple les boutiques des opérateurs, ou vous vous rendez dans des commerces un peu plus généralistes (Fnac et consorts), les vendeurs peuvent donner de très bons conseils… pour un public pas toujours au goût des nouvelles tendances.

Pour affirmer cela, rien ne vaut mon expérience personnelle. Lorsque j’ai acheté mon Desire HD l’année dernière, j’ai fait quelques boutiques pour savoir où le trouver. Il venait tout juste de sortir en France, ça faisait déjà quelques mois qu’il était dispo dans certains pays. Au pire, les vendeurs ne savaient pas qu’il existait, au mieux ils annonçaient une arrivée dans quelques jours sans savoir réellement ce que permettait ce téléphone. Je m’étais même amusé à faire « celui qui n’y connait rien » et avait demandé ce qu’était Android. J’ai eu droit à toutes les réponses, dont la principale fut « c’est un peu comme un Iphone ».  👿 Fallait bien que je réponde du tac-au-tac, oui, et un « Iphone, c’est quoi ? »  😛

Parfois, je peux vous dire que les réponses me surprenaient. Heureusement, aucun ne m’a répondu que ça permettait de faire le café !

Maintenant que la problématique est posée, je pense sérieusement que nous allons être confronté au même problème avec Chrome OS, en pire ! Cela est certainement compréhensible, le mode de fonctionnement de cet OS est tout nouveau et la façon de l’utiliser est complètement différente des modèles traditionnels.

Est-ce que ça marche si j’ai pas de connexion Internet ? Quelle est la meilleure offre mobile adaptée pour ce téléphone ? Où sont mes dossiers ? Comment j’installe mes programmes ? Quel antivirus dois-je prendre ? sont autant de questions à laquelles les vendeurs vont devoir répondre.

Et de la qualité de leurs réponses dépendra la réussite de nos nouveaux chromebooks.

Ajoutons enfin à cela la conviction des vendeurs, en dehors de leur compétence technique. Tout est une histoire de goût, si les vendeurs n’aiment pas, il sera peu probable qu’ils en parlent avec l’enthousiasme nécessaire pour convaincre les acheteurs potentiels.

A propos de l'auteur

Christophe

Passionné de high-tech et fasciné par Google, ce blog est un "laboratoire" permettant de m'exprimer sur les différents services et produits de Google, en premier lieu les chromebooks et les appareils Nexus

8 commentaires absolument uniques ont été postés à ce jour

  • Encore faudrait-il que les chromebooks soit vendues en boutique x) Les vendeurs n’y connaissent en général rien du tout x) Soit ils répondent n’importe quoi, soit ils embellissent les choses pour nous le faire acheter. x)
  • Merci pour l’allusion à mon commentaire 😉 .
    Je me demande en effet si la Fnac vendra les Chromebooks dès le début (ou peu après).
    Google France devrait peut-être essayer de s’impliquer dans la vente un peu à la manière des
    vendeurs Apple de la Fnac afin de s’assurer du niveau correcte de connaissance des vendeurs.
    C’est-à-dire de fournir une formation suffisante aux vendeurs afin de les rendre capable de donner avant tout des informations vraies aux acheteurs potentiels.
    Parce que j’imagine bien bien que sinon on aura des réponses du genre:
    –  » Euuuuh…non pour lire vos vidéos perso il faudra passer uniquement par youtube! »
    –  » Oui oui, faudra un antivirus… »
    –  » Non non, vous ne pourrais pas ajouter des documents textes dans « documents » de Google si vous ne l’avais pas créé dans Chrome! »
    – Ou bien la fameuse question sur l’utilisation de Chrome OS offline.
  • Je vais appeler la Fnac pour savoir s’ils cherchent des vendeurs. Allez, je me désigne « vendeur spécialisé chromebook » lol
    Et pas de quoi pour l’allusion, c’est toi qui m’a donné l’idée pour ce post 😉
  • Au délà des vendeurs, Google doit faire des efforts car pour l’instant les Chromebooks restent des netbooks chers et qui ne permettent pas grand chose. Impossible d’imprimer sans avoir un autre PC ou Mac à côté, ils ne gèrent pas non plus des choses comme Spotify ou Skype.
    Franchement, j’étais intéressé mais à 399€ la version sans 3G, je me dis qu’il vaut mieux prendre un netbook et mettre Chrome en plein écran pour avoir à peu près la même chose, ou débourser un peu plus et avoir un portable avec du SSD ou de la Flash.
    On verra comment Google met à jour son OS, s’il fait comme avec Chrome et de grosses mises à jour, ça peut aider, sinon, ils n’en vendront pas beaucoup à ce prix.
  • Salut Castorjunior, il ne faut pas voir chrome os comme un pc traditionnel, et donc pensez en terme d’éléments matériels manquants qui sont indispensables pour les PC traditionnels.
    Maintenant, je te rejoins sur les prix, je pense que pour une solution nouvelle (aussi bonne qu’elle puisse être ou aussi mauvaise (nous le saurons bien assez tôt)), c’est excessivement cher.
    Mais ça bougera forcément.
  • La question que pose ce post est assez intéressante, car en effet il suffis de s’y connaître un peu en informatique et à partir du moment où on sort du schémas PC=Windows et Le-Must=Mac, pour se rendre compte que les vendeurs quels qu’ils sont, sont généralement à coté de la plaque et l’exemple de la Fnac (pourtant la principale chaîne réputée pour sont « sérieux ») se révèle navrante. La France est d’une certaine manière assez à la traîne question nouvelle technologie, du moins selon moi dans sa façon de les considérer. Quand on voit un quotidien majeur (LeMonde pour ne pas le citer) qui a sa rubrique « technologie » phagocyté par les iphone-hystérics, ce qui fait tomber le niveau de réflexion en la matière assez bas (et ce très malheureusement, vaut mieux lire la presse étrangère pour avoir une opinion sur ces sujets) … Et les vendeurs de la fnac sont déjà « pré-vendu » à la vente de certain produit sans connaître le réel état et les possibilités des technologies actuelles, ça fait peur. J’ai eu droit un jour de la part d’un « vendeur fnac » un avis tranché sur le mp3 : « c’est un codec TOTALEMENT libre (!) inventé par un toulousain dans sa cuisine » (re!), véridique ; « le wma ça marche pas sur mac sauf à installer des plug-in totalement illégaux » (ma réponse « même ceux sans DRM ? » l’a complètement paniqué). Donc moi personnellement, si je devait acheter un chromebook, je suivrait le chemin proposé par google.com : aller sur amazone ! Je n’ose plus poser de question dans une Fnac.
  • Bienvenue Olivemrs
    C’est la raison pour laquelle je cherche sur Internet avant d’acheter un produit high tech, car il faut prendre les avis des vendeurs avec des pincettes. Parfois, c’est vrai qu’on en entend des belles.
    Ce que je préfère, c’est les dates de dispos… « c’est la première fois que ce produit st vendu, c’est génial ». Le machin, il est déjà sorti depuis 3 mois !!!
  • Ca me rappelle quand j’étais passé à la frac pour prendre en main un appareil photo, un compact à optique interchangeable, catégorie nouvelle d’appareils… Le vendeur semblait largué. Il ne connaissait rien de la marchandise qu’il vendait… Aujourd’hui, je regrette de pas l’avoir titillé plus que ça.

    Ou dans les magasins de téléphonie mobile, ou quand tu rentres, le vendeur te propose systématiquement un samsung…

Laissez vous aussi un commentaire exceptionnel (ou pas !)

Partage cet article par mail