Google Chromebook

Lettre ouverte au Père Noël

Cher Père Noël,

Je suis passionné par l’informatique et tout ce qui touche notamment à Google. J’ai donc chez moi 3 PC. Ne me demande pas à quoi ça sert, à rien certainement, mais j’aime tester de nouveaux produits, naviguer sur Internet à la recherche de nouvelles informations. Le futur projet de Google m’interresse tellement que j’ai décidé il y un peu plus de deux mois de créer un blog.Il s’appelle Chrome-OS.net

Mais bon sang, que l’attente est longue de voir sortir cet OS qui m’est cher. J’attendais beaucoup, en conséquence, de la conférence de San Francisco, où l’annonce de Chrome OS devait se faire. Je ne fus pas déçu, si ce n’est lorsque j’ai appris que le premier netbook de « test » ne sortirai qu’aux Etats-Unis (le CR-48). Moi qui pensait que les cadeaux pouvaient être fait à tout le monde ? et encore plus lorsqu’on sait que mes 3 PC sont tombés en rade l’un après l’autre…

Je t’écris donc pour te demander de prolonger Noël de quelques jours, le temps d’écrire à mon ami Google et lui demander ce cadeau tant attendu. Si tu pouvais user de ton influence, je serais même prêt à t’offrir un chocolat chaud, rien que pour toi…

J’espère que la distance entre la France et ton lieu de résidence (la Laponie pour les incultes 😆 ) ne sera pas trop grande pour que je puisse être entendu.

Je voulais enfin te dire, cher Père Noël, que je t’aime de tout mon coeur, enfin, peut-être moins que le Cr-48, surtout si Google se décidait à me l’envoyer.

Signé un jeune enfant de 33 ans 😀

Un petit PS: Père Noël, ça serait vraiment bien que tu transmette le message si tu ne veux pas finir comme ça (t’as compris ?) :mrgreen: :mrgreen: :mrgreen:

Source (pour une fois, ma connerie personnelle dont je suis très fier !!!)

A propos de l'auteur

Christophe

Passionné de high-tech et fasciné par Google, ce blog est un "laboratoire" permettant de m'exprimer sur les différents services et produits de Google, en premier lieu les chromebooks et les appareils Nexus

Laissez vous aussi un commentaire exceptionnel (ou pas !)

Partage cet article par mail